//img.uscri.be/pth/644673e3cbb5db78cedb3422d112ee650977cc5e
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF - MOBI - EPUB

sans DRM

Je ne suis pas fou !

De
28 pages

Cette nouvelle raconte l'histoire d’un homme souffrant d’un mal inavoué. Ce mal le touche spécifiquement dans sa sexualité. Cet homme c'est Bob, titulaire d’une société de transport. John, ancien marine âgé de 35 ans et de retour d’Irak, se retrouve alors chauffeur de camion dans l'entreprise de ce dernier.
John est marié à Sharon et ont ensemble une jeune fille nommée Jennifer qui a 12 ans. Bob fait connaissance avec la famille de son employé, mais à cet instant une sensation tapie au fond de lui se réveille : il se sent irrésistiblement attiré par la jeune Jennifer. Il commence alors à réfléchir à ce qu'il pourrait faire pour assouvir son désir et posséder sexuellement l'enfant.


Voir plus Voir moins

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-72562-2

 

© Edilivre, 2015

Je ne suis pas fou !

 

 

John est un ancien marine de 35 ans. De retour de la guerre d’Irak, il s’est retrouvé sur le marché du travail en compagnie de plusieurs de ses compagnons. Les instances sociales n’avaient rien prévu pour remédier au sort de ces milliers de jeunes ainsi jetés en pâture à la marginalisation et à la précarité. Certains d’entre eux ont été contraints à se livrer à des activités dans le but unique de survivre et d’assumer leurs responsabilités familiales. John était grand, beau et très musclé. Son physique athlétique lui conférait une stature imposante. Il était marié à Sharon, avec laquelle il avait eu une fille, Jennifer. John n’avait pas échappé à la règle et travaillait comme chauffeur-livreur de camion pour le compte de monsieur Bob, un industriel qui avait investi dans les transports. Sommeillait en cet homme – on le saura plus tard – un incroyable appétit sexuel qu’il n’avait encore jamais eu l’occasion de mettre en œuvre de toute sa vie. Il en souffrait comme on souffre d’une sale maladie jusque-là inavouée : il aimait surtout les jeunes enfants... et leur faire perdre leur innocence.

Bob confiait à John des missions « long trajet », car il trouvait que son abnégation méritait la confiance qu’il portait en lui. Bob avait aussi engagé au sein de sa société la femme de John. Elle s’occupait du secrétariat administratif et de la facturation. Au fil du temps, il avait décidé qu’elle deviendrait sa secrétaire particulière. Elle était donc en contact direct avec le patron de l’entreprise qui appréciait beaucoup son travail et ses méthodes méticuleuses. Bob organisa le dixième anniversaire de la création de son entreprise. Il y invita certaines personnalités de la ville, tous ses employés et leurs épouses respectives. Les employés défilèrent tous pour le féliciter et offrir leurs congratulations. Sharon et John, accompagnés de leur petite fille Jennifer, attendaient leur tour pour serrer la main de Bob. Après son papa et sa maman, Jennifer s’avança lentement, avec déférence et un peu de gêne, et tendit la main vers Bob. Il l’observa et se figea un instant dans un bonheur indescriptible. Au fond de lui, une sensation s’était réveillée et l’attraction chevronnée qu’il avait pour les enfants s’était actualisée. Il devint tout rouge. Son apparence trahissait son émotion. Il était transporté dans son moi intérieur. Les battements de son cœur s’accélérèrent. Il se mit à respirer très vite et la sueur commença à couler partout comme s’il venait de sortir d’une salle de gymnastique. Ses mains commencèrent à trembler, puis son corps tout entier. C’était comme s’il tombait pour la première fois amoureux.

Bob, très gêné et craignant de se faire soupçonner, prit immédiatement congé de ses invités et fila sans tarder aux toilettes. Il se mit à se masturber en s’imaginant avec la fillette au lit. Puis, il retourna auprès de ses invités… Ils n’avaient eu aucun...