//img.uscri.be/pth/31bb1db2dd756abebc395bcb67144847a4be7484
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Je plaide victime Les minutes d'un chagrin d'amour

De
107 pages
Eve porte plainte contre Adam pour… chagrin d’amour ! Cela peut faire sourire ou même rire. Et pourtant, quand ces deux-là se retrouvent devant une cour de justice, l’émotion prend souvent le pas sur la dérision. Quel est, en effet, endroit plus propice qu’un tribunal pour voir les responsabilités de chacun se partager et se prendre ? Un lieu, en tous cas, plus pertinent qu’un plateau d’émission de télé-réalité où les acteurs manipulés se répandent et, trop rarement, s’entendent. Je plaide victime aborde les préjudices du chagrin d’amour, en proposant, pour la première fois, une réparation aux blessures qui peuvent conduire au pire celle ou celui qui le subit : ne serait-ce qu’une simple et franche explication.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Je plaide victime
Les minutes d’un chagrin d’amour
Karine de Leusse,
Sabine Sikarcioglu
Je plaide victime
Les minutes d'un chagrin d'amour




ROMAN










Le Manuscrit
www.manuscrit.com










© Éditions Le Manuscrit, 2005
20, rue des Petits Champs
75002 Paris
Téléphone : 08 90 71 10 18
Télécopie : 01 48 07 50 10
www.manuscrit.com
contact@manuscrit.com

ISBN : 2-7481-6173-4 (fichier numérique)
ISBN : 2-7481-6172-6 (livre imprimé)






À mon père Grégoire,
à André Soussan
au 17,
pour toujours

À Pauline et Juliette, si tendrement.

À Marc,
sans limite de vitesse





KARINE DE LEUSSE, SABINE SIKARCIOGLU
UN CHAGRIN D’AMOUR
QU’EST-CE QUE C’EST ?



« Mais je n’en ai aucune idée ! C’est peut-être quand on est très
content mais qu’on pleure »
Blanche, 5ans et demi - Ecolière

Au nom de toutes les lettres d’amours que tu m’as écrites, je
t’exprime mes regrets et mon amour absolu.
Je cherche ta main. Cette large main, dure et réconfortante. Elle
m’a conquis à la première seconde de notre rencontre. Elle a tenu
la mienne dans les moments de tranquillité et de bonheur parfait.
Cette jolie main dont je suis si fière et que j’ai serré très fort »
Jean-Marc , 36 ans - Journaliste

« Comment pouvoir retrouver la paix dans cette souffrance
permanente. Le manque et la solitude quand on a qu’une moitié
de cœur pour aimer »
Arnaud, 20 ans - Etudiant

« Le chagrin d’amour, c’est une douleur de l’intérieur mais
physique aussi. Sauf qu’on n’arrive pas à la situer dans le corps »
Martine, 33 ans – Auxiliaire puériculture

« le chagrin et la douleur sont des souffrances nécessaires pour
guérir de la folie d’amour…car comme dit le poète, de même que
l’amour vous couronne, il doit aussi vous crucifier »
Jacques, 50 ans – Chirurgien Plasticien.

« Entre cruauté et désespoir ! Encore une crise, la rupture est
dans l’air ! Je raccroche le téléphone après une conversation sans
9JE PLAIDE VICTIME
espoir. Une douleur vient du cœur puis dans le bras deux jours en
soins intensifs au service de cardiologie !
Je rappelle en cachette des infirmières mon élu. La réaction est
cruelle ou désespérante ; je cite « Quoi ? Je n’entends pas, mais
c’est pas possible qu’est-ce qui m’arrive ? » J’attendrais encore 24
heures pour avoir sa visite à l’hôpital. »
Laurence, 50 ans – Banquière

« « j’ai toujours pensé, je pense et je penserai toujours à toi mais je
veux que tu m’oublies car tu mérites quelqu’un de mieux, je ne
suis pas prêt et je ne veux plus te faire souffrir »…et voilà, ces
ertrois phrases reçues par SMS le 1 janvier 2005 à 14h06 ont
fait basculer ma vie dans l’enfer s’il existe !
Les larmes se sont mises à couler, mes mains à trembler sans que
je ne puisse plus rien contrôler, ma bouche est devenue amère avec
cette sensation de nausée qui ne m’a plus quittée…
Le lendemain, l’image de mon visage m’a renvoyé l’ampleur de ma
détresse. En effet, mes yeux étaient tellement gonflés qu’une simple
fente me permettait de continuer à voir ce qui m’entourait.
Il existe des oedèmes de soleil, j’ai inventé l’œdème de détresse…et
consciemment plus je pleurais plus mes yeux se fermaient. »
Sophie, 36 ans – Travaille dans l’audiovisuel

« Le chagrin d’amour est la phase terminale d’une passion forte,
intense et profonde. Il se caractérise par un mal profond qui vous
prend les entrailles et vous fait passer du stade de l’extase au stade
de l’anéantissement le plus total.
J’ai vécu personnellement deux chagrins d’amour qui se sont
traduits par des douleurs profondes et difficiles à calmer. J’en ai
porté longtemps les cicatrices. Ma vie s’en est trouvée affectée
puisque j’ai refusé de vivre d’autres relations passionnelles
connaissant la gravité des connaissances en cas d’échec.
10