Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 6,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Jean-Daniel-Abraham Davel

De
140 pages
Le portrait d’un homme solitaire qui voulait appliquer ce qu’il pensait être juste

"Patriote sans patrie. Terme violent. Toutes les lettres du temps désavouent Davel, avec une rare unanimité. On croyait avoir cité les plus terribles. Il en est encore, écrite par les Quatre Paroisses de La Vaux. Ici, la dernière excuse tombe : Davel a travaillé là, fait le bien là, aidé chrétiennement les humbles là, servi là cette petite société. On lui a demandé plusieurs fois d’être parrain. On a eu recours à sa bourse. On a fait appel à sa bienveillance.

Davel, seul. – On regarde, on cherche, on en revient toujours là. Davel était seul. Il était venu seul, à cette évolution spirituelle qui l’engagea dans cette entreprise bien vaine, il a vécu seul, il est mort seul. Un signe, peut-être : cette tête qui disparaît, la nuit même, et que remplace le quatrain bien connu:

Passant, qui que tu sois! voici l’illustre place
Où le brave Davel, d’une héroïque audace
Pour avoir chatouillé notre ours un peu trop fort
Par un coup de sa patte a terminé son sort.


Mais c’est encore un trait de ce peuple, de donner à une juste protestation la forme d’une raillerie, et d’oser de nuit, ce geste, voler une tête qu’on n’a pas su maintenir sur les épaules." - Charles-François Landry

Un roman qui nous montre une réalité parfois laide du monde dans lequel on vit...

EXTRAIT

Le 31 mars, au matin, un peu avant cinq heures, un homme franchit le seuil et se trouva dans la rue. Il se retourna, saisit l’anneau de fer à usage de heurtoir et, s’étant un peu arc-bouté, il fit venir à lui la lourde porte. On entendit la péclette glisser sur le fer, et tomber dans l’encoche.
Ainsi, les chiens n’entreraient pas dans le long corridor. Mais pour les humains, la maison n’était pas fermée. Il aurait fallu deux tours de clef… Seulement, dans cette petite ville, de qui se méfier ? Rien ne passait inaperçu dans ces rues étroites…

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

"C.-F. Landry nous fait le superbe portrait d’un homme solitaire, nommé major au Pays de Vaud après des années au service de puissances étrangères." - Juliette David, Le Messager suisse

A PROPOS DE L’AUTEUR

Charles-François Landry (1909-1973) est un écrivain suisse. Il passe une partie de sa jeunesse dans le sud de la France avant de s'établir sur les rives du Léman. Amoureux de la nature et solitaire, son goût pour l'écriture se manifeste dès les années de collège. A vingt ans, il publie son premier recueil poétique Imagerie.

Il se fixe définitivement en Suisse et réussit à vivre de la plume, même si ce choix lui fait souvent côtoyer la misère. Après avoir écrit de la poésie, Charles-François Landry passe au roman et à des récits historiques et lyriques consacrés notamment à Davel ainsi qu'à Charles le Téméraire. Ses publications lui valent la reconnaissance du monde littéraire romand et français et lui font remporter de nombreux prix.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Le portrait d’un homme solitaire qui voulait appliquer ce qu’il pensait être juste

"Patriote sans patrie. Terme violent. Toutes les lettres du temps désavouent Davel, avec une rare unanimité. On croyait avoir cité les plus terribles. Il en est encore, écrite par les Quatre Paroisses de La Vaux. Ici, la dernière excuse tombe : Davel a travaillé là, fait le bien là, aidé chrétiennement les humbles là, servi là cette petite société. On lui a demandé plusieurs fois d’être parrain. On a eu recours à sa bourse. On a fait appel à sa bienveillance.

Davel, seul. – On regarde, on cherche, on en revient toujours là. Davel était seul. Il était venu seul, à cette évolution spirituelle qui l’engagea dans cette entreprise bien vaine, il a vécu seul, il est mort seul. Un signe, peut-être : cette tête qui disparaît, la nuit même, et que remplace le quatrain bien connu:

Passant, qui que tu sois! voici l’illustre place
Où le brave Davel, d’une héroïque audace
Pour avoir chatouillé notre ours un peu trop fort
Par un coup de sa patte a terminé son sort.


Mais c’est encore un trait de ce peuple, de donner à une juste protestation la forme d’une raillerie, et d’oser de nuit, ce geste, voler une tête qu’on n’a pas su maintenir sur les épaules." - Charles-François Landry

Un roman qui nous montre une réalité parfois laide du monde dans lequel on vit...

EXTRAIT

Le 31 mars, au matin, un peu avant cinq heures, un homme franchit le seuil et se trouva dans la rue. Il se retourna, saisit l’anneau de fer à usage de heurtoir et, s’étant un peu arc-bouté, il fit venir à lui la lourde porte. On entendit la péclette glisser sur le fer, et tomber dans l’encoche.
Ainsi, les chiens n’entreraient pas dans le long corridor. Mais pour les humains, la maison n’était pas fermée. Il aurait fallu deux tours de clef… Seulement, dans cette petite ville, de qui se méfier ? Rien ne passait inaperçu dans ces rues étroites…

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

"C.-F. Landry nous fait le superbe portrait d’un homme solitaire, nommé major au Pays de Vaud après des années au service de puissances étrangères." - Juliette David, Le Messager suisse

A PROPOS DE L’AUTEUR

Charles-François Landry (1909-1973) est un écrivain suisse. Il passe une partie de sa jeunesse dans le sud de la France avant de s'établir sur les rives du Léman. Amoureux de la nature et solitaire, son goût pour l'écriture se manifeste dès les années de collège. A vingt ans, il publie son premier recueil poétique Imagerie.


Il se fixe définitivement en Suisse et réussit à vivre de la plume, même si ce choix lui fait souvent côtoyer la misère. Après avoir écrit de la poésie, Charles-François Landry passe au roman et à des récits historiques et lyriques consacrés notamment à Davel ainsi qu'à Charles le Téméraire. Ses publications lui valent la reconnaissance du monde littéraire romand et français et lui font remporter de nombreux prix.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin