Juste en équilibre...

De
Publié par

A l'instant précis où Erwan est témoin malgré lui d'un authentique coup de foudre entre deux êtres qu'il connaît à peine, il décide de fermer les yeux et d'imaginer la vie qu'ils auront ensemble. A partir de ce moment, leurs existences vont fuser comme deux balles rebondissantes dans l'univers imaginaire qu'il leur crée au grès de ses envies. Nul ne sait s'ils se tiendront « juste en équilibre » ou si l'un des deux mettra l'autre KO avant le dernier round.A la manière d'un marionnettiste, Erwan tire tranquillement les ficelles, guidant ses personnages dans des situations invraisemblables et pour le moins comiques. Et si le marionnettiste se laissait rattraper par sa propre histoire ?
Publié le : lundi 9 juillet 2007
Lecture(s) : 56
EAN13 : 9782748191288
Nombre de pages : 205
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Titre
Juste en équilibre…
3
Titre Yoann Corevane
Juste en équilibre…
Roman
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-9128-5 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748191288 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-9129-3 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748191295 (livre numérique)
6
.
8
I. Coup de foudre a Nogent-sur-Marne
I. COUP DE FOUDRE ANOGENT-SUR-MARNE
Lui, c’est Jean-Pierre. 35 ans, un physique passe-partout et des yeux de cocker couleur marron sans éclat particulier. Maladroit, timide, mal à l’aise en société. Il vient de se faire licencier pour « manque de combativité ». Depuis un mois, il se laisse dériver tranquillement et écrit dans son petit studio des textes qu’il trouve formidables sans oser les montrer à quiconque. Elle, c’est Cécile. 34 ans, grande tige blonde version portemanteau pour prêt-à-porter. Toujours attentive à ses tenues et ses propos. Ambitieuse. Froide. Elle réussit tout dans sa vie, sauf sa vie elle-même. Depuis sa récente promotion, elle travaille sans relâche et dépérit sans oser avouer sa détresse. Ils ont fait la fac ensemble, mais se sont rarement parlés. C’est justement à une soirée des « anciens de la fac » que je les retrouve. Il y a beaucoup de monde dans le gymnase de
9
Juste en équilibre…
Nogent-Sur-Marne où se déroule la fête. Certains présentent leur conjoint, leurs enfants, leur portefeuille rempli de photos. D’autres regardent leurs pieds, se demandent ce qu’ils sont venus faire là et descendent à vitesse Grand V des verres de Whisky-Coca désinhibant. Cécile est occupée à vanter sa carrière exemplaire à deux anciennes copines de promo. Jean-Pierre quant à lui bat avec son pied la mesure d’une chanson de U2 tout en regardant les spots accrochés au plafond du gymnase. Il baisse les yeux car les spots l’éblouissent. Elle tourne son visage pour chercher dans l’assistance une connaissance qui lui permettra de s’éloigner de ses deux barbantes ex-amies (perdues de vue depuis bien trop longtemps pour soutenir une conversation durant plus de dix minutes). Leurs regards se croisent, la musique s’arrête pour eux, le temps aussi d’ailleurs. Je suis témoin de cette scène qui me projette cinq ans en arrière. J’avais rencontré Marie dans une brasserie. Elle était à trois tablées de moi. Elle semblait attendre quelqu’un. Au premier regard j’avais été foudroyé. Je m’étais levé pour lui parler. Elle avait accepté de me donner son
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.