Kurtz

De
Publié par

"Il ne faudrait surtout pas tomber dans les histoires ordinaires, dit Laure. Je déteste la concupiscence. Je n'aime que le désir et le don de soi-même. J'aime aussi la compétence.
- Il ne faut pas hâter les choses, dis-je. Les choses se feront quand elles devront advenir.
- Mais pas du tout, répondit Laure, en feuilletant l'agenda. Voilà précisément qui serait médiocre. Notre désir serait sans cesse réprimé par notre sens des civilités et s'avancerait masqué. Fixons plutôt une date.
- Elle ajouta :
- J'y suis disposée.
- Nous convînmes du samedi 27 mai, à 21 heures.
- Ainsi, le 27 mai, à 21 heures, vous me présenterez Kurtz."

Né le 5 février 1951 à Nice, Jean-Marc Aubert est principal de collège où il réside. Il est l'auteur d'un recueil de nouvelles et de quatre romans dont Bambous (Fayard, 1996) qui a reçu un accueil exceptionnel tant auprès des lecteurs que de la critique.
Publié le : mercredi 26 août 1998
Lecture(s) : 19
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213673493
Nombre de pages : 150
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
"Il ne faudrait surtout pas tomber dans les histoires ordinaires, dit Laure. Je déteste la concupiscence. Je n'aime que le désir et le don de soi-même. J'aime aussi la compétence.
- Il ne faut pas hâter les choses, dis-je. Les choses se feront quand elles devront advenir.
- Mais pas du tout, répondit Laure, en feuilletant l'agenda. Voilà précisément qui serait médiocre. Notre désir serait sans cesse réprimé par notre sens des civilités et s'avancerait masqué. Fixons plutôt une date.
- Elle ajouta :
- J'y suis disposée.
- Nous convînmes du samedi 27 mai, à 21 heures.
- Ainsi, le 27 mai, à 21 heures, vous me présenterez Kurtz."

Né le 5 février 1951 à Nice, Jean-Marc Aubert est principal de collège où il réside. Il est l'auteur d'un recueil de nouvelles et de quatre romans dont Bambous (Fayard, 1996) qui a reçu un accueil exceptionnel tant auprès des lecteurs que de la critique.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi