L'Abbaye-aux-Bois

De
Publié par

BnF collection ebooks - "Il est des lieux favorisés dont le renom brave l'action du temps et résiste à toutes les secousses politiques, malgré l'anathème de destruction lancé contre eux. Il est de ces retraites amies, protégées par un souvenir de paix et de sainteté, qui ont vu s'éteindre devant elles la flamme prête à les consumer, et s'amollir la hache déjà levée pour briser leurs vieilles murailles par le maheustre du duc d'Aumale, comme par le soldat huguenot de Henri IV."

BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.


Publié le : vendredi 29 avril 2016
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782346013838
Nombre de pages : 36
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
etc/frontcover.jpg
À propos de BnF collection ebooks

 

BnF collection ebooks est éditée par BnF-Partenariats, filiale de la Bibliothèque nationale de France.

Fruit d’une sélection fine réalisée au sein des prestigieux fonds de la BnF par un comité éditorial composé de ses plus grands experts et d’éditeurs, BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés.

Morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse, tous les genres y sont représentés.

Éditée dans la meilleure qualité possible eu égard au caractère patrimonial de ces fonds, conservés depuis de nombreuses années par la BnF, les ebooks de BnF collection sont proposés dans le format ePub, un format ouvert standardisé, pour rendre les livres accessibles au plus grand nombre sur tous les supports de lecture.

Note de l’éditeur

 

Paris ou le Livre des Cent-et-Un publié en quinze volumes chez Ladvocat de 1831 à 1834, constitue une des premières initiatives éditoriales majeures de la « littérature panoramique », selon l’expression du philosophe Walter Benjamin, très en vogue au XIXe siècle. Cent un contributeurs, célèbres pour certains, moins connus pour d’autres, appartenant tous au paysage littéraire et mondain de l’époque, ont écrit ces textes pour venir en aide à leur éditeur qui faisait face à d'importantes difficultés financières… Ainsi ont-ils constitué une fresque unique qui offre un véritable « Paris kaléidoscopique ».

Le présent ouvrage a été sélectionné parmi les textes publiés dans Paris ou le Livre des Cent-et-Un. De nombreux titres de cette fresque sont disponibles auprès de la majorité des librairies en ligne.

L’Abbaye-aux-Bois

Il est des lieux favorisés dont le renom brave l’action du temps et résiste à toutes les secousses politiques, malgré l’anathème de destruction lancé contre eux. Il est de ces retraites amies, protégées par un souvenir de paix et de sainteté, qui ont vu s’éteindre devant elles la flamme prête à les consumer, et s’amollir la hache déjà levée pour briser leurs vieilles murailles par le maheustre du duc d’Aumale, comme par le soldat huguenot de Henri IV. La tourmente révolutionnaire est elle-même demeurée sans force à leurs portes, et le Cosaque du Borysthène n’a pas souillé leur enceinte bénite.

Paris renferme encore aujourd’hui quelques-uns de ces édifices privilégiés. Ce n’est cependant pas leur isolement qui fait maintenant leur sûreté. L’un d’eux, surtout, a vu depuis bien longtemps la cognée faire tomber les beaux arbres des vieilles futaies qui lui donnaient son nom1. L’Abbaye-aux-Bois n’est plus abritée par une épaisse forêt. Des rues étroites, sombres, continuellement boueuses, remplies d’une population pauvre et criarde, ont remplacé les ombreuses et fraîches allées dans lesquelles on n’entendait pour répondre à la cloche du monastère, que le chant d’une foule d’oiseaux ou bien ce bruit du vent froissant les feuilles, brisant les jeunes branches ; ce murmure égal qui ressemble tant à une voix lorsqu’il se glisse sous la ramée. Mais le don de paix et de tranquillité avait été fait à l’Abbaye-aux-Bois, il ne pouvait lui être enlevé ; et, tandis que le bruit du monde se pressant autour de ses grilles semblait en chasser le repos, il franchissait ses hautes murailles, et se réfugiait lui-même dans l’intérieur de ses cloîtres.

En 1812 je fus obligée d’aller aux eaux d’Aix en Savoie. Ne voulant pas laisser mes filles sous la direction immédiate de leur institutrice, trop jeune elle-même pour leur servir de mentor unique, je me déterminai à les mettre au couvent pendant ma courte absence, et tout aussitôt je fus à la recherche de celui qui me conviendrait le mieux pour recevoir le trésor que je voulais lui confier.

J’en vis beaucoup. À cette époque l’empereur avait donné une grande étendue à la liberté de rétablir les maisons religieuses ; et, dans le voisinage de Sainte-Geneviève surtout, le nombre en était grand. Mais aucun ne me convenait ; j’allais me décourager, lorsque l’une de mes amies me conduisit devant une grande grille surmontée d’une croix, et me dit : – Ici vous trouverez ce que vous cherchez. – C’était l’Abbaye-aux-Bois. Nous traversâmes une grande cour, au fond de laquelle nous trouvâmes une petite porte qui nous fut ouverte par une femme dont la figure exprimait la bonne humeur, et que ma conductrice salua du nom de sœur Marie, en lui demandant madame de Navarre. La tourière ouvrit une seconde porte qui donnait sur de grands cloîtres entourant de beaux jardins alors déserts, parce que, nous dit-elle, les élèves étaient...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.