L'acquiescement

De
Publié par

On se donne et on donne aux autres des raisons pour consentir à l'inévitable mort. Il en est de toutes sortes... Même si l'acte final ne semble pas payant, il faut se résoudre à mourir. Excepté les minéraux, tout, sur cette terre, se détruit et meurt. A son heure. L'idée de la mort étant obligatoirement acceptée, souvent l'espoir d'une seconde existence mystérieuse, reste le problème - moins évoqué, mais peut-être complémentaire - celui de l'acceptation de la vie : acquiescer à ce qui arrive à chacun, mais pour commencer s'accepter soi-même, son physique, sa situation sociale, son destin propre conditionné par ses dons, son tempérament - et quelquefois orienté par le hasard. Pourtant la vie est extraordinaire. A ce que nous voyons, à ce que nous sentons, à ce qui nous étonne, nous meurtrit et parfois nous trouble, ne devons-nous pas apporter une adhésion profonde ?

Publié le : mercredi 15 novembre 1978
Lecture(s) : 8
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246800583
Nombre de pages : 104
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
On se donne et on donne aux autres des raisons pour consentir à l'inévitable mort. Il en est de toutes sortes... Même si l'acte final ne semble pas payant, il faut se résoudre à mourir. Excepté les minéraux, tout, sur cette terre, se détruit et meurt. A son heure. L'idée de la mort étant obligatoirement acceptée, souvent l'espoir d'une seconde existence mystérieuse, reste le problème - moins évoqué, mais peut-être complémentaire - celui de l'acceptation de la vie : acquiescer à ce qui arrive à chacun, mais pour commencer s'accepter soi-même, son physique, sa situation sociale, son destin propre conditionné par ses dons, son tempérament - et quelquefois orienté par le hasard. Pourtant la vie est extraordinaire. A ce que nous voyons, à ce que nous sentons, à ce qui nous étonne, nous meurtrit et parfois nous trouble, ne devons-nous pas apporter une adhésion profonde ?

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.