L'amante d'Étretat

De
Publié par

Une vocation pas comme les autres les a réunis, il était tout pour elle, comment fera-t-elle sans lui ?

Isabelle et Frédéric vivent une des plus belles histoires d’amour qui soit, passionnée et fusionnelle. Mais un jour où Frédéric part s’adonner à sa passion, la planche à voile, il disparaît corps et bien en mer. Isabelle va doucement mais sûrement sombrer dans la folie sans l’homme qu’elle aime.

Stanislas Petrosky nous entraîne dans les méandres de la dépression. Jusqu’où le manque de l’être aimé peut-il mener ?
Mais l’auteur venant du monde du polar, il se pourrait que L’Amante d’Étretat ne soit pas qu’une simple histoire d’amour tragique.

Un roman poignant qui dévoile une douloureuse et lente descente aux enfers…

EXTRAIT

Isabelle entra chez sa mère sans frapper. Même si elle avait sa chambre d’étudiante à cent kilomètres de là, elle était toujours chez elle.
— Maman, coucou, c’est moi, c’est Isa ! J’espère que tu es prête… Maman ?
Aucune réponse. Isabelle se dirigea vers le petit salon dont la décoration n’avait pas changé depuis la mort de son père. Là, elle aperçut sa mère sur le canapé, le regard fixe, l’œil hagard, la bouche ouverte, un filet de bave coulant sur son menton.
— Maman, merde ! Tu fais chier, tu as encore bu… Il n’est pas dix heures du matin et tu es bourrée. On devait sortir toutes les deux ! Tu m’avais promis…
Isabelle manqua de tomber en mettant le pied sur une bouteille à moitié pleine qui avait roulé jusqu’au milieu de la pièce. Elle l’attrapa et fila la vider dans l’évier de la cuisine.
— Toutes, je te dis bien toutes tes bouteilles, tous les flacons d’alcool que je vais trouver dans la baraque, tout cela va finir dans l’égout. J’en ai marre, marre de ta dépression à cause d’un mec qui n’a jamais pris soin de toi, jamais tu m’entends ? Tu n’as pas à te pourrir la vie pour lui ! Pas envie que tu finisses alcoolique, maman. Je ne veux pas.

A PROPOS DE L’AUTEUR

Né en 1975 sur les bords du lac Sevan, en Arménie. Stanislas Petrosky quitte son pays à l’âge de dix-sept ans pour rejoindre la France. Il glissera dans une délinquance de plus en plus dure et connaîtra de nombreux démêlés avec la justice. C’est lors de ses séjours à l’abri du soleil qu’il se découvrira une passion pour l’écriture, sombre de préférence, en commençant par les nouvelles. Son premier roman est Ravensbrück mon amour.
Publié le : mercredi 2 mars 2016
Lecture(s) : 1
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9791092100648
Nombre de pages : 125
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
L'amante d'Étretat
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Deadline à Ouessant

de l-atelier-mosesu

La mort dans les veines

de l-atelier-mosesu

Manhattan Carnage

de l-atelier-mosesu

suivant