L'amour grave

De
Publié par

Histoire d'amour fou, de manipulation, de perdition, L'amour grave met en scène une de ces femmes vénéneuses qui détruisent, de leur fragilité apparente, l'homme qui croit pouvoir les les sauver. Cette noyée naufrageuse s'appelle Claire. Affectée d'une voix trop grave, elle consulte un phoniatre, Arthur Létoile, pour qu'il lui rende un organe de femme. Il la soumet à des exercices vocaux, puis l'opère. Entre eux, tout est sensuel, à portée de voix : à distance, au téléphone, parfois la nuit, il s'entendent à merveille. Se désirent tout en différant sans cesse le moment de se toucher. Ils finissent par se rapprocher physiquement. Mais plus ils se touchent, plus ils s'enveniment. Claire s'échappe par le mouvement même où elle s'abandonne. Losque ces deux là croiront pouvoir vivre ensemble, le calvaire d'Arthur commencera vraiment. Car Claire l'enjôleuse est une embaumeuse : sa vie, ce sont les morts...
Publié le : mercredi 3 septembre 2003
Lecture(s) : 27
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246605096
Nombre de pages : 324
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Histoire d'amour fou, de manipulation, de perdition, L'amour grave met en scène une de ces femmes vénéneuses qui détruisent, de leur fragilité apparente, l'homme qui croit pouvoir les les sauver. Cette noyée naufrageuse s'appelle Claire. Affectée d'une voix trop grave, elle consulte un phoniatre, Arthur Létoile, pour qu'il lui rende un organe de femme. Il la soumet à des exercices vocaux, puis l'opère. Entre eux, tout est sensuel, à portée de voix : à distance, au téléphone, parfois la nuit, il s'entendent à merveille. Se désirent tout en différant sans cesse le moment de se toucher. Ils finissent par se rapprocher physiquement. Mais plus ils se touchent, plus ils s'enveniment. Claire s'échappe par le mouvement même où elle s'abandonne. Losque ces deux là croiront pouvoir vivre ensemble, le calvaire d'Arthur commencera vraiment. Car Claire l'enjôleuse est une embaumeuse : sa vie, ce sont les morts...
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi