L'argent fou

De
Publié par

Alain Minc croit à l'économie de marché. Il croit au capitalisme, à sa capacité de mouvement et de renouvellement. Seulement voilà : une société de marché ne suppose pas, à ses yeux, l'argent-roi. Le capitalisme ne porte pas nécessairement en germe l'argent-parasite. La dynamique d'une économie moderne n'exige pas des inégalités de patrimoine insupportables. Un jour, prévient-il, la réaction viendra. Elle sera d'une brutalité à la mesure de la naïveté d'aujourd'hui. Et, ce jour-là, le débat reprendra, absurde à nouveau, sur la légitimité du capitalisme. Devancer ce débat, conjurer le déferlement de l'argent fou, tel est le propos de ce livre. Avec en filigrane cette idée simple : si notre capitalisme ne se dote pas très vite de règles, s'il s'avère incapable de contrebalancer par une éthique la religion de l'argent, la France pourrait bien finir par ressembler davantage à une société du tiers monde qu'à un pays réellement développé. Réinventer la "vertu" pour entrer dans le XXIe siècle.
Publié le : mercredi 17 janvier 1990
Lecture(s) : 51
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246430896
Nombre de pages : 264
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Alain Minc croit à l'économie de marché. Il croit au capitalisme, à sa capacité de mouvement et de renouvellement. Seulement voilà : une société de marché ne suppose pas, à ses yeux, l'argent-roi. Le capitalisme ne porte pas nécessairement en germe l'argent-parasite. La dynamique d'une économie moderne n'exige pas des inégalités de patrimoine insupportables. Un jour, prévient-il, la réaction viendra. Elle sera d'une brutalité à la mesure de la naïveté d'aujourd'hui. Et, ce jour-là, le débat reprendra, absurde à nouveau, sur la légitimité du capitalisme. Devancer ce débat, conjurer le déferlement de l'argent fou, tel est le propos de ce livre. Avec en filigrane cette idée simple : si notre capitalisme ne se dote pas très vite de règles, s'il s'avère incapable de contrebalancer par une éthique la religion de l'argent, la France pourrait bien finir par ressembler davantage à une société du tiers monde qu'à un pays réellement développé. Réinventer la "vertu" pour entrer dans le XXIe siècle.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.