//img.uscri.be/pth/b170a490b342fc15da4cdce4edaf8c2bc198ad8d
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

L'enfant Soldat

De
91 pages
Le livre raconte l'histoire d'un très jeune africain, Oko, dont la famille sera massacrée et qui sera petit à petit endoctriné par un groupe de rebelles. Leur chef, Jawaad, personnage autoritaire et dangereux se servira de ses jeunes recrues dans les plus viles besognes. Oko, au fil des années passées à leurs côtés, découvrira les plaisirs au fil du temps les plaisirs artificiels (alcool, drogue....) et se déshumanisera. Il faudra l'irruption d'une jeune adolescente dans son existence pour lui faire comprendre que sa seule possibilité de s'en sortir c'est de fuir à ses côtés mais en aura-t'il la force et le courage ?
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

2 Titre
L'enfant soldat

3Titre
Philippe Côte
L'enfant soldat

Roman
5Éditions Le Manuscrit























© Éditions Le Manuscrit 2009
www.manuscrit.com

ISBN : 978-2-304-02488-3 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782304024883 (livre imprimé)
ISBN : 978-2-304-02489-0 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782304024890 (livre numérique)

6 8






Les bales sifflent autour de moi. Je tiens
fermement ma kalachnikov et vise au hasard en
me redressant rapidement puis m'accroupis der-
rière un tas de ferraille.
Mon casque bien enfoncé me permet de me
protéger du soleil.
Je regarde mes pieds et souris à l'idée d'être
pieds nus dans un combat.
La sueur perle abondamment sur mon front
et je m'essuie nonchalamment en passant le bas
de mon maillot sur mon visage. Je n'ai peur de
rien ni de personne, j'ai suffisamment ingurgité
d'alcool et fumé de marijuana pour affronter
sans problème le danger.
Mon chef, Jawaad, nous a largement approvi-
sionnés avant le combat. Je ne sens plus les
coups de crosse dans le dos de nos grands frè-
res. S'ils le font, c'est pour nous stimuler enfin
c'est ce que l'on nous dit mais moi cela me fait
mal.
Peut-être bien que si on se montre à la hau-
teur, de retour au camp, on se fera passer entre
nous un sachet rempli de colle et on sniffera à
s'en faire sauter les narines.
9