L'héritage Fogg

De
Publié par

Quand Philéas Fogg, héros du Tour du monde en 80 jours, meurt en 1888, il laisse une immense fortune et... un testament. Celui-ci ne pourra être ouvert que cent ans après sa mort. Fogg a décidé de léguer sa fortune à son descendant éventuel. A une condition : qu'il refasse, comme lui, le tour du monde dans le même délai, par les mêmes étapes. Mais Philéas Fogg n'avait pas prévu les progrès de la technique. En 1988, une petite semaine aurait dû suffire à l'héritier pour boucler ce tour du monde. Sauf événements inattendus... Car le monde a lui aussi beaucoup évolué, et l'aventure reste périlleuse : guerres, attentas... D'autant plus périlleuse qu'une clause du testament précise qu'en cas d'échec, toute la fortune de Fogg ira à une organisation charitable : Om! Om qui est devenue, en un siècle, et cela non plus Philéas Fogg ne l'avait pas envisagé, une redoutable secte multinationale, qui ne recula devant rien pour faire échouer... Arthur Fogg. Et c'est ainsi qu'un joueur de pocker occasionnel, arrière-arrière-petit-fils de Philéas-Fogg va se trouver, en compagnie d'un chauffeur de taxi parisien, ancien commando de marine et génie du bricolage, entraîné dans des aventures dignes d'Indiana Jones, de James Bond et de... Jules Verne.

Journaliste (Paris-Match, Lui, TF1) et écrivain (Ambroise Paré, Louise Labé...), Françoise Pédron a, avec l'Héritage Fogg, réalisé un vieux rêve réussi un pari : imaginer une suite contemporaine au chef-d'oeuvre de Jules Verne tout en en respectant l'humour et l'esprit.
Publié le : mercredi 11 mai 1988
Lecture(s) : 5
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782709641715
Nombre de pages : 325
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Quand Philéas Fogg, héros du Tour du monde en 80 jours, meurt en 1888, il laisse une immense fortune et... un testament. Celui-ci ne pourra être ouvert que cent ans après sa mort. Fogg a décidé de léguer sa fortune à son descendant éventuel. A une condition : qu'il refasse, comme lui, le tour du monde dans le même délai, par les mêmes étapes. Mais Philéas Fogg n'avait pas prévu les progrès de la technique. En 1988, une petite semaine aurait dû suffire à l'héritier pour boucler ce tour du monde. Sauf événements inattendus... Car le monde a lui aussi beaucoup évolué, et l'aventure reste périlleuse : guerres, attentas... D'autant plus périlleuse qu'une clause du testament précise qu'en cas d'échec, toute la fortune de Fogg ira à une organisation charitable : Om! Om qui est devenue, en un siècle, et cela non plus Philéas Fogg ne l'avait pas envisagé, une redoutable secte multinationale, qui ne recula devant rien pour faire échouer... Arthur Fogg. Et c'est ainsi qu'un joueur de pocker occasionnel, arrière-arrière-petit-fils de Philéas-Fogg va se trouver, en compagnie d'un chauffeur de taxi parisien, ancien commando de marine et génie du bricolage, entraîné dans des aventures dignes d'Indiana Jones, de James Bond et de... Jules Verne.


Journaliste (Paris-Match, Lui, TF1) et écrivain (Ambroise Paré, Louise Labé...), Françoise Pédron a, avec l'Héritage Fogg, réalisé un vieux rêve réussi un pari : imaginer une suite contemporaine au chef-d'oeuvre de Jules Verne tout en en respectant l'humour et l'esprit.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

L'aquarium

de jc-lattes

Le Joueur d'échecs

de republique-des-lettres

CHARIVARI

de ActuaLitteChapitre

suivant