La chaise numéro 14

De
Publié par

À la fin de la Seconde guerre mondiale, dans un petite ville bretonne, une jeune fille est tondue par son ami d’enfance, pour avoir vécu une histoire d’amour avec un officier allemand. Devant la communauté villageoise, elle se présente pieds nus, dans une robe de mousseline blanche, sa flamboyante chevelure rousse déployée. Après cette humiliation publique, elle décide de se venger. Six noms sont sur sa liste… Un magnifique portrait de jeune femme libre, par Fabienne Juhel, auteur notamment de « A l’angle du renard », prix Ouest-France/Étonnants voyageurs.


Publié le : mercredi 4 mars 2015
Lecture(s) : 65
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782812608940
Nombre de pages : 280
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Fabienne Juhel la chaise numéro 4
la brune au rouergue
Présentation À la fin de la seconde guerre mondiale, à Saint-Brieuc, la jeune Maria Salaün est tondue par son ami d’enfance, Antoine, pour avoir vécu une histoire d’amour avec un officier allemand. Le commando de maquisards, débarquant dans une Jeep de l’armée américaine, impose à la jeune fille l’humiliation publique, en l’asseyant sur une chaise de bistrot, dans la cour de l’auberge de son père, devant la foule friande de spectacle. Maria n’oppose aucune résistance, sauf celle de se présenter devant eux pieds nus, dans une robe de mousseline blanche, sa flamboyante chevelure rousse déployée. Sans pleurer ni baisser les yeux, elle se laisse tondre. Mais la honte va bientôt passer dans l’autre camp. Six noms sont sur sa liste…
Fabienne Juhel
Un portrait lumineux de jeune femme libre, ainsi qu’une réflexion sur la folie guerrière. De Fabienne Juhel, on peut notamment lire dans la brune :Julius aux alouettes(2014),Les oubliés de la lande(2012),Les hommes sirènes(2011) etÀ l’angle du renard(2009, prix Ouest-France/Étonnants voyageurs).
Du même auteur
Julius aux alouettes, la brune, 2014 Les Oubliés de la lande, la brune, 2012 Les Hommes sirènes, la brune, 2011 Damned, Les enquêtes de Léo Tanguy, t.11, Coop Breizh, 2010 À l’angle du renard, la brune, 2009 (prix Ouest-France/Étonnants Voyageurs/ prix Émile Guillaumin) (Babel n°1130, 2012) Les Bois dormants, la brune, 2007 La Verticale de la lune, Zulma, 2005 (Babel n°1243, 2014)
Graphisme de couverture : Olivier Douzou Photographie de couverture : © Stuart Brill/Millennium Images, UK
© Éditions du Rouergue, 2015 ISBN : 978-2-8126-0895-7 www.lerouergue.com
Fabienne Juhel
la chaise numéro 14
la brune au rouergue
Plus rien que la chaise le long du mur et par terre aux piedsde la chaise les mèches brunes comme des plumes d’oiseauxque le petit vent du soir commence à disperser.
Louis Guilloux,O.K., Joe !
o La chaise n 14 est un meuble conçu en 1859 par l’industriel germano-autrichien Michael Thonet, aujourd’hui plus connue sous le nom de « chaisebistrot ». Elle est composée de 6 pièces de bois et de 8 vis. Elle se monte,se démonte et se transporte facilement. […] La chaise en elle-même mesure 84 cm de haut. L’assise est à 46 cm du sol et son diamètre est de 40,5 cm. […] o La chaise n 14 est fabriquée grâce à la technique de bois massif courbé.Le hêtre est trempé puis passé dans un four à vapeur pendant 5 heures aInde l’assouplir. Les ouvriers disposent alors de 3 minutes pour plier le boissur une forme métallique qui donnera à chaque élément sa forme déInitive.Cette opération ne peut être effectuée qu’à la main car aucune machine nepossède la sensibilité nécessaire pour effectuer le pliage en trois dimensionsde chaque morceau de bois sans risquer de le rompre.
S’il est honteux à une femme d’avoir les cheveux coupésou la tête rasée, qu’elle se voile.
re 1 Épître de saint Paul aux Corinthiens
Bien qu’inspirés en partie de faits réels, les personnages et les situations de ce récit sont purement ïctifs.Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes, ou ayant existé, ne saurait être que fortuite, à l’exception des personnages de Louis, l’interprète, et de Charles.
À la mémoire de toutes celles qui ont dû subir le « carnaval moche »,
à la mémoire de Louis Guilloux,
à Servane,
et à mes petits fauves, guetteurs d’aube : Gaspard, Violette et Zoé.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

La maladroite

de editions-du-rouergue

L'Île des chasseurs d'oiseaux

de editions-du-rouergue

La tête en friche

de editions-du-rouergue

suivant