La confession d'un bâtard du siècle

De
Publié par

Il a hérité de son père inconnu un teint pâle et des che-
veux clairs et sa mère est antillaise. «Vous êtes sûrs qu’il est de 
moi?». Ce n’était pas un bon début. 
Dans la France en guerre, tantôt à Paris, tantôt en Gironde, 
bègue, il tâche de grandir, seul, ou même pas, car sa mulâtre 
absente quand ça lui chante essaie de temps en temps de lui 
faire croire qu’elle est sa mère. Mais s’il fait une bourde elle 
lui jure bien qu’elle lui pardonne, et lui promet un baiser pour 
qu’il s’approche à portée de gifl e. Mulâtre et traitresse. 
Jeune homme il rêve d’être boxeur. Pourtant ce n’est pas 
la violence qui domine en lui. Un jour, à l’étude, ses devoirs 
achevés, le voilà qui prend sa plume. Et il écrit. Jubilation de 
«se voir d’en haut». Dès lors il sait qu’il ne sera plus jamais seul 
de la même façon. A côté de lui se tient sa propre voix qui le 
fait sourire.

Né à Paris, Ludovic Janvier y mourra peut-être. Poète, romancier 
nouvelliste, il a notamment été récompensé par le 
Goncourt de la nouvelle pour En mémoire du lit (Gallimard, 
1996). Dans La confession d’un bâtard du siècle, roman auto-
biographique, il traverse son époque en poète, un peu content, 
jamais content, cherchant pour toujours la note juste jusqu’au 
for du désastre.

Publié le : mercredi 1 février 2012
Lecture(s) : 2 041
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213667751
Nombre de pages : 272
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Il a hérité de son père inconnu un teint pâle et des che-
veux clairs et sa mère est antillaise. «Vous êtes sûrs qu’il est de 
moi?». Ce n’était pas un bon début. 
Dans la France en guerre, tantôt à Paris, tantôt en Gironde, 
bègue, il tâche de grandir, seul, ou même pas, car sa mulâtre 
absente quand ça lui chante essaie de temps en temps de lui 
faire croire qu’elle est sa mère. Mais s’il fait une bourde elle 
lui jure bien qu’elle lui pardonne, et lui promet un baiser pour 
qu’il s’approche à portée de gifl e. Mulâtre et traitresse. 

Jeune homme il rêve d’être boxeur. Pourtant ce n’est pas 
la violence qui domine en lui. Un jour, à l’étude, ses devoirs 
achevés, le voilà qui prend sa plume. Et il écrit. Jubilation de 
«se voir d’en haut». Dès lors il sait qu’il ne sera plus jamais seul 
de la même façon. A côté de lui se tient sa propre voix qui le 
fait sourire.
Né à Paris, Ludovic Janvier y mourra peut-être. Poète, romancier 
nouvelliste, il a notamment été récompensé par le 
Goncourt de la nouvelle pour En mémoire du lit (Gallimard, 
1996). Dans La confession d’un bâtard du siècle, roman auto-
biographique, il traverse son époque en poète, un peu content, 
jamais content, cherchant pour toujours la note juste jusqu’au 
for du désastre.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Le Doctorat impromptu

de bnf-collection-ebooks

Toi, je

de coedition-nena-xeewel-geyeen