Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 11,99 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Vous aimerez aussi

Bordel-Station

de les-editions-xyz

États de la présence

de les-editions-xyz

L'archipel de Caïn

de les-editions-xyz

suivant
Maude Deschênes-Pradet
La corbeille d’Alice
roman
Romanichels
Extrait de la publication
La corbeille d’Alice
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Maude Deschênes-Pradet
La corbeille d’Alice
roman
éditeur
Extrait de la publication
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Deschênes Pradet, Maude La corbeille d’Alice (Romanichels) ISBN 978-2-89261-795-5 I. Titre. II. Collection : Romanichels. PS8607.E757C67 2013 C843’.6 C2013-941563-7 PS9607.E757C67 2013
Les Éditions XYZ bénéficient du soutien financier des institutions suivantes pour leurs activités d’édition : – Conseil des arts du Canada ; – Gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) ; – Société de développement des entreprises culturelles du Québec (SODEC) ; – Gouvernement du Québec par l’entremise du programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres.
Édition : Marie-Pierre Barathon Conception typographique et montage : Édiscript enr. Graphisme de la couverture : René St-Amand Illustration de la couverture : Yulia Popkova, iStockphoto.com Photographie de l’auteure : Martine Doyon
Copyright © 2013, Les Éditions XYZ inc.
ISBN version imprimée : 978-2-89261-795-5 ISBN version numérique (PDF) : 978-2-89261-796-2 ISBN version numérique (ePub) : 978-2-89261-797-9
e Dépôt légal : 4 trimestre 2013 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada
Diffusion/distribution au Canada : Distribution HMH 1815, avenue De Lorimier Montréal (Québec) H2K 3W6 www.distributionhmh.com
Diffusion/distribution en Europe : Librairie du Québec/DNM 30, rue Gay-Lussac 75005 Paris, FRANCE www.librairieduquebec.fr
www.editionsxyz.com
Extrait de la publication
Extrait de la publication
À mon grand-père, Pierre Pradet.
Extrait de la publication
1
Le retour d’Alice
Alice marche devant l’aéroport de Dakar. Elle entortille une longue mèche de cheveux autour de ses doigts en fouillant la rue du regard. — Vous attendez quelqu’un ? demande une voix. Elle ne se retourne pas. — Oui, quelqu’un. — Je le trouve pour vous, si vous voulez. — Non, merci. L’adolescent s’éloigne sur le trottoir. Elle reste encore cinq minutes, puis dix de plus.Il ne viendra pas, se répète Alice. Tout à coup, des bras l’enlacent par-derrière. Elle attrape les mains sur son ventre pour les retenir. — Ori ! — Je pouvais pas te laisser partir sans te dire au revoir. Elle appuie sa joue contre l’épaule d’Ori. Elle parvient à ne rien dire pendant quelques secondes, mais bientôt elle étouffe un sanglot. — Demande-moi de rester, souffle-t-elle. — …
Extrait de la publication
Il se tourne vers elle, lui montre son visage sans rien lui cacher. Elle voit sa détresse, son déchirement. Elle est incapable de lui en vouloir. Elle l’embrasse, et c’est comme chaque fois avec Ori : une noyade, une naissance, la fin du monde, plus rien autour et toutes les couleurs, comme s’ils disparaissaient pour toujours.
Personne n’attend Alice à Montréal. Elle a toujours détesté revenir de voyage, se sentir prise entre deux mondes. Elle a peur de ne plus se reconnaître dans le regard de ses proches, de s’y découvrir étrangère. Alors, depuis longtemps, elle n’annonce plus ses arrivées. Elle a été malade pendant les deux jours qu’a duré son voyage de retour. Elle a mal partout où c’est possible et ses yeux sont tellement gonflés qu’elle voit à peine où elle pose les pieds. Elle marche dans les couloirs de l’aéro-port comme dans une bulle. Elle se repasse en boucle les dernières paroles échangées avec Ori, à Dakar. Elle hisse avec peine son gigantesque sac à dos sur un chariot et parcourt les interminables trottoirs rou-lants de l’aéroport de Montréal. Elle traverse les douanes comme une somnambule, prononce machinalement les ouietnonindispensables, cache les mains derrière son dos pour qu’on ne voie pas qu’elles tremblent. Beaucoup plus tard, elle se laisse tomber sur le dernier siège libre du dernier autocar vers Québec, au fond, à côté des toi-lettes. Avant de s’endormir, elle a le temps d’apercevoir le panneau lumineux qui annonce l’heure et la tempé-rature. C’est la mi-mars, il faisait 38 degrés à l’ombre à Dakar, 40 à l’escale à Casablanca, mais il fait -20 à Montréal.
10 Extrait de la publication
Alice se réveille de mauvaise humeur, trop longtemps avant d’arriver à Québec. Un bébé pleure quelque part dans le bus, le bruit tord les entrailles malades d’Alice comme s’il montait de son propre ventre. Soudain, une douleur aiguë la plie en deux.Est-ce que la malaria est censée faire ça ? Elle s’enferme dans la minuscule cabine des toilettes du bus, écarte les jambes pour ne pas tomber et se lave les mains lentement, se brosse les dents, jette de l’eau sur son visage. Une autre crampe lui déchire le ventre, et tout à coup elle sait. Elle se sent mourir. Elle s’assoit sur le siège de la cuvette, mord la manche de sa veste et hurle pendant que son corps est secoué de spasmes, comme de longs sanglots. — Madame ? Tout va bien ? On frappe à la porte de la cabine. Alice voudrait appuyer les mains sur ses oreilles et hurler jusqu’à ce que le monde entier disparaisse. — Madame ? Avez-vous besoin d’aide ? Pouvez-vous le remettre dans mon ventre ?Elle enfonce les ongles dans la paume de ses mains. — Madame ? — Laissez-moi tranquille. Elle appuie sur la chasse d’eau et elle regarde le sang noir emporté dans un tourbillon. Ses mains sont sales. Elle fait couler un mince filet d’eau et les lave en pleurant. Elle s’adresse à elle-même un regard noyé dans le miroir, juste une seconde. Il faut sortir. Elle devra finir par sortir, de toute façon. Elle ouvre la porte. La femme assise à côté la dévisage d’un drôle d’air, plusieurs autres passagers se tournent vers elle.Ils ont peur, pense Alice.Ils ont peur de moi. Elle s’assoit, et ça
11 Extrait de la publication