Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 14,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

La Dame de Roz-Avel

De
448 pages
Un magnifique hommage à la terre bretonne à travers l’amitié tumultueuse de deux femmes, de tête et de coeur, extraordinairement attachantes.

 

 

1893, Ouest Bretagne. Gabrielle, la quarantaine, est l’heureuse propriétaire de Roz Avel, l’hôtel-restaurant de la gare, à Landivisiau où son époux est courtier en chevaux. Elle est très liée à Marie, son aînée, dont elle a été la protégée avant de devenir l’amie. Mais le décès de Bart, l’époux de Marie, bouleverse leur vie à tous.
Tandis que Jean-Mi remplace, à dix-neuf ans, son père à la tête des commerces de la famille à Penzé, Marie se réfugie dans la religion dont s’éloigne peu à peu Gabrielle. La politique anticléricale du gouvernement Combes à partir de 1902 accroît les motifs de tension entre elles au point que Marie provoque la rupture des fiançailles entre Jean-Mi et Jeanne, la cadette de Gabrielle, qui s’aiment passionnément. Lorsque sa mère lui apprend que Jeanne, à nouveau amoureuse, se marie, Jean-Mi se résigne à une union de convenance.
Brouillées, les deux amies trouvent le réconfort près des leurs, mais elles sont si blessées que rien, pas même leurs petits-enfants, ne semble pouvoir les réconcilier. Jusqu’à ce qu’éclate la Grande Guerre qui les réunira, comme toutes les femmes françaises, dans les mêmes espérances et les mêmes chagrins…

 

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Un magnifique hommage à la terre bretonne à travers l’amitié tumultueuse de deux femmes, de tête et de coeur, extraordinairement attachantes.

1893, Ouest Bretagne. Gabrielle, la quarantaine, est l’heureuse propriétaire de Roz Avel, l’hôtel-restaurant de la gare, à Landivisiau où son époux est courtier en chevaux. Elle est très liée à Marie, son aînée, dont elle a été la protégée avant de devenir l’amie. Mais le décès de Bart, l’époux de Marie, bouleverse leur vie à tous.
Tandis que Jean-Mi remplace, à dix-neuf ans, son père à la tête des commerces de la famille à Penzé, Marie se réfugie dans la religion dont s’éloigne peu à peu Gabrielle. La politique anticléricale du gouvernement Combes à partir de 1902 accroît les motifs de tension entre elles au point que Marie provoque la rupture des fiançailles entre Jean-Mi et Jeanne, la cadette de Gabrielle, qui s’aiment passionnément. Lorsque sa mère lui apprend que Jeanne, à nouveau amoureuse, se marie, Jean-Mi se résigne à une union de convenance.
Brouillées, les deux amies trouvent le réconfort près des leurs, mais elles sont si blessées que rien, pas même leurs petits-enfants, ne semble pouvoir les réconcilier. Jusqu’à ce qu’éclate la Grande Guerre qui les réunira, comme toutes les femmes françaises, dans les mêmes espérances et les mêmes chagrins…