Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Alpissime

de Scribaland

Les deux passerelles himalayennes

de l-essentiel-du-camping-car

Vous aimerez aussi

Guide de lexicologie créole

de ibis-rouge-editions

La graphie créole

de ibis-rouge-editions

suivant
Avant-propos
Les îles des Caraïbes offrent dans leur formation, des escarpements divers : mornes, plaines, rivières, mangroves, mer et couché de soleil,… un ravissement ! Certes… certes !... Mais, dès le Printemps, l’émotion ressentie en traversant les villages fleuris qui bordent les Montagnes Alpines de la Bavière, énormes et majestueuses, si impressionnantes l’hi-ver sous la lourdeur blanchâtre de leur manteau de neige, les lacs… Oh ! Les lacs, si romantiques !… Mirage de l’esprit, du cœur !... On tombe en amour comme dit le canadien… Voilà le sentiment qui a motivé ce modeste écrit sur un petit bout de cette contrée si énigmatique. Bien entendu, j’ai fait de mon mieux pour vous épargner, « amis lecteurs », des mots, des noms de villages qui traduits en Français, ne don-nent aucune résonnance pouvant entraîner l’étonnement que procure la puissance de la langue de Goethe. Constatez donc, Neueshwanstein (un exercice mer-veilleux pour la diction !)… De loin, presqu’à flan de mon-tagnes, un nid d’Aigle Royal dressé sur son rocher. Ainsi se nomme le château de Louis II de Bavière. Il aimait la musique, il a été le protecteur de Wagner. Wagner ? Tout un monde, dans ses « Opéra » fantastiques, envoûtantes, plein de majesté. Je comprends mieux les chevauchées des nymphes à travers les forêts. Aucune intention de faire, de grandes envolées litté-raires. Non ! Juste faire voyager l’esprit, laisser courir l’ima-gination… rêver quoi ! Les phantasmes sous l’immensité céleste sont les mêmes partout : les mêmes joies, les mêmes erreurs se construi-sent… les gens se détruisent sans complexe. Auriez-vous des doutes ?... Rassurez-vous vite, avecLa Fausse Note du Maestro, je vous l’affirme :
- 9 -
Toupa tou… cé min bitin… min bagaye…on n’est jamais à l’abri d’unouélélé. (Partout c’est la même chose ! On n’échappe jamais à la réalité de l’existence).
- 10 -
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin