La fenêtre ouverte

De
Publié par

« La mémoire de l'enfant, enfouie à jamais, explose, incoercible. Faire oeuvre historique — ou le tenter — n'est pas en ce moment ma préoccupation. J'écris. Les mots viennent et je découvre ce que j'écris... »

Une petite fille archi-choyée dans un milieu privilégié vit entourée d'adultes soucieux qu'elle ne ressente pas l'absence du père. A sa naissance, elle a été baptisée. En octobre 1940, à onze ans, elle découvre l'univers des enfants de son âge. En dépit du monde extérieur, c'est le bonheur. mais le 13 avril 1942, la mère est dénoncée comme juive... Chocs, arrestations, drames se succèdent. Des dévouements prodigieux se manifestent. A plusieurs reprises, contre toute logique, la catastrophe irrémédiable est évitée d'extrême justesse. Au travers de cette tourmente, il arrive pourtant que l'enfant, l'adolescente soit parfois heureuse.
La fenêtre ouverte, c'est la rencontre d'une enfance privilégiée et de l'horreur d'une époque, c'est la peinture d'un milieu social, c'est le portrait de personnages fabuleux. Un poème en prose dont on ne peut interrompre la lecture une fois commencée. Il n'est pas possible de comparer ce récit intérieur » à aucun autre témoignage sur l'Occupation et les persécutions.
Publié le : lundi 9 février 2009
Lecture(s) : 32
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213656724
Nombre de pages : 220
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
« La mémoire de l'enfant, enfouie à jamais, explose, incoercible. Faire oeuvre historique — ou le tenter — n'est pas en ce moment ma préoccupation. J'écris. Les mots viennent et je découvre ce que j'écris... »

Une petite fille archi-choyée dans un milieu privilégié vit entourée d'adultes soucieux qu'elle ne ressente pas l'absence du père. A sa naissance, elle a été baptisée. En octobre 1940, à onze ans, elle découvre l'univers des enfants de son âge. En dépit du monde extérieur, c'est le bonheur. mais le 13 avril 1942, la mère est dénoncée comme juive... Chocs, arrestations, drames se succèdent. Des dévouements prodigieux se manifestent. A plusieurs reprises, contre toute logique, la catastrophe irrémédiable est évitée d'extrême justesse. Au travers de cette tourmente, il arrive pourtant que l'enfant, l'adolescente soit parfois heureuse.

La fenêtre ouverte, c'est la rencontre d'une enfance privilégiée et de l'horreur d'une époque, c'est la peinture d'un milieu social, c'est le portrait de personnages fabuleux. Un poème en prose dont on ne peut interrompre la lecture une fois commencée. Il n'est pas possible de comparer ce récit intérieur » à aucun autre témoignage sur l'Occupation et les persécutions.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi