La fête du siècle

De
Publié par


" Encore une fois, s'il en était besoin, Ammaniti confirme qu'il est l'un des rares véritables romanciers de l'Italie d'aujourd'hui. "

Pulp Libri







À l'occasion de la plus décadente fête du siècle, organisée par un magnat de l'immobilier, un écrivain narcissique en mal d'inspiration, bloqué depuis trois ans au chapitre deux de son nouveau roman, va croiser le chemin d'une minable secte satanique, baptisée " Les Enragés d'Abaddon " et décidée à sacrifier une chanteuse pop pour s'ériger sur l'autel de la célébrité. Au programme de la fête : un triple safari avec chasse au lion, au renard et au tigre, où est convié tout ce que Rome peut compter en VIP. Chirurgiens plastique, acteurs, mannequins, avant-centres, journalistes s'y rendent, leur ego en bandoulière. Mais très vite la fable prend des allures apocalyptiques, et plus aucun des personnages n'est à la place où il devrait être.
Dans cette comédie sociale grinçante, qui n'est pas seulement un récit hilarant, mais également un portrait de l'Italie contemporaine loin de ses clichés touristiques, Ammaniti nous dévoile l'autre face cachée de Rome, vérolée de superficialité et de vulgarité, où le grotesque de la médiatisation est stigmatisé comme l'un des nouveaux maux du XXIe siècle.






RÉSUMÉ
















Saverio, dit Mantos, travaille dans le magasin de meubles de son beau-père qu'il déteste et a pour femme une harpie qui l'humilie sans cesse ; mais il est aussi le chef d'une minable secte satanique : les Enragés d'Abaddon. Pour s'ériger sur l'autel de la célébrité et être enfin crédible, il décide de sacrifier (grâce à l'épée Durandal achetée sur eBay) Larita, ex-chanteuse de death metal convertie au christianisme, puis d'organiser un suicide collectif. Pour ce faire, ils devront s'introduire dans la plus décadente fête de l'histoire, organisée à Rome par Sasà Chiatti, entrepreneur immobilier peu scrupuleux et totalement mégalomane.
De son côté, Fabrizio Ciba, " jeune écrivain " célèbre, la quarantaine, narcissique obsédé par le besoin de reconnaissance et la quête de La femme, est bloqué depuis trois ans au chapitre deux de son nouveau roman. Lui aussi se rendra à la party du siècle qui aura lieu au sein même de la Villa Ada, immense parc romain. Au programme : un triple safari, avec chasse au lion, au renard et au tigre, où est convié tout ce que Rome peut compter en VIP Chirurgiens plastique, acteurs, mannequins, avant-centres, journalistes s'y rendent, leur ego en bandoulière...
Mais rien ne se passe comme prévu et la fable prend des allures apocalyptiques. Le plan des satanistes échoue et la fête devient un champ de guerre. Sasà Chiatti ignorait en effet, comme tous les convives, que l'ancienne équipe russe des Jeux olympiques, qui s'étaient déroulés à Rome en 1960, vivait cachée depuis dans les catacombes de la Villa Ada. Les athlètes, traumatisés par le communisme, n'avaient pas voulu rentrer chez eux après la clôture des Jeux. Persuadés que les invités à la fête sont des Russes occupant enfin l'Italie, ils organisent une chasse pour les tuer. Ils réussissent à les emprisonner dans les catacombes, mais comprennent finalement qu'ils ne sont que des capitalistes italiens. Tout semble se régler quand un grand torrent d'eau inonde les catacombes, entraînant dans son sillage ceux des VIP ayant survécu au safari. C'est alors que Saverio, qui devait tuer la chanteuse Larita, finit par la sauver. Fabrizo, lui, en réchappera et annoncera aux journalistes agglutinés à la sortie de la Villa son mariage avec un mannequin décérébré et la publication prochaine de son nouveau roman (manuscrit trouvé sur la clé USB volée à un écrivain mort pendant la fête)...






Publié le : jeudi 11 août 2011
Lecture(s) : 50
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782221126424
Nombre de pages : 343
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat