La mort d'un juste

De
Publié par

C'est un roman à l'odeur de péché. Aimé Boucher, pasteur et professeur de théologie à l'université de Bâle, s'est retiré à la maison de retraite Les Salines. Il y a comme un parfum de scandale autour de lui : auteur d'un poème intitulé "La Sainte Cène", où l'amour charnel des jeunes filles se mêlait à la contemplation du corps de Dieu, il a été soupçonné d'avoir causé la mort d'une de ses étudiantes. Aimé Boucher est un concupiscent, un pasteur qui exalte le partage des corps au lieu de la communion des saints, mais aussi un repenti qui aspire au dénuement, à la retraite sans ornements. Roman choquant, âpre, où Jacques Chessex dialogue avec les ombres de Vladimir Nabokov, qui vécut à Montreux, Fernando Pessoa et Benjamin Constant, sur les rives du Léman. Roman, aussi, d'un homme mi-ermite mi-provocateur, qui se délivre ici du bien comme du mal qu'il porte en lui.
Publié le : mercredi 3 janvier 1996
Lecture(s) : 27
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246522690
Nombre de pages : 324
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
C'est un roman à l'odeur de péché. Aimé Boucher, pasteur et professeur de théologie à l'université de Bâle, s'est retiré à la maison de retraite Les Salines. Il y a comme un parfum de scandale autour de lui : auteur d'un poème intitulé "La Sainte Cène", où l'amour charnel des jeunes filles se mêlait à la contemplation du corps de Dieu, il a été soupçonné d'avoir causé la mort d'une de ses étudiantes. Aimé Boucher est un concupiscent, un pasteur qui exalte le partage des corps au lieu de la communion des saints, mais aussi un repenti qui aspire au dénuement, à la retraite sans ornements. Roman choquant, âpre, où Jacques Chessex dialogue avec les ombres de Vladimir Nabokov, qui vécut à Montreux, Fernando Pessoa et Benjamin Constant, sur les rives du Léman. Roman, aussi, d'un homme mi-ermite mi-provocateur, qui se délivre ici du bien comme du mal qu'il porte en lui.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.