La nouvelle Athènes

De
Publié par

Au XIXe siècle, on appelait "Nouvelle Athènes" l'actuel quartier Saint-Georges. Ce fut également l'enseigne d'une brasserie de la place Pigalle où les impressionnistes prirent l'habitude de se réunir après 1870. La Nouvelle Athènes, c'est aussi un grand roman d'apprentissage : celui de Julien Théroigne, qui a dix-huit ans en 1869, dont la sensibilité n'a d'égale que sa passion des "beaux-arts". Il connaîtra les brûlures et les désillusions de la pauvreté, de l'exil, de l'amour, et l'horreur devant une société qui n'a plus rien à voir avec les temps héroïques de la Révolution et de l'Empire où avait commencé, en fanfare, la saga familiale ! Merveilleux tableau d'une époque charnière (les années 1869-1874) bouleversée par la chute de l'Empire, les tourments de la Commune, les débuts tumultueux de l'impressionnisme et la naissance historique de la "modernité", La Nouvelle Athènes se lit aussi pour savourer le style d'un écrivain rare.
Publié le : mercredi 4 septembre 1985
Lecture(s) : 16
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246794493
Nombre de pages : 254
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Au XIXe siècle, on appelait "Nouvelle Athènes" l'actuel quartier Saint-Georges. Ce fut également l'enseigne d'une brasserie de la place Pigalle où les impressionnistes prirent l'habitude de se réunir après 1870. La Nouvelle Athènes, c'est aussi un grand roman d'apprentissage : celui de Julien Théroigne, qui a dix-huit ans en 1869, dont la sensibilité n'a d'égale que sa passion des "beaux-arts". Il connaîtra les brûlures et les désillusions de la pauvreté, de l'exil, de l'amour, et l'horreur devant une société qui n'a plus rien à voir avec les temps héroïques de la Révolution et de l'Empire où avait commencé, en fanfare, la saga familiale ! Merveilleux tableau d'une époque charnière (les années 1869-1874) bouleversée par la chute de l'Empire, les tourments de la Commune, les débuts tumultueux de l'impressionnisme et la naissance historique de la "modernité", La Nouvelle Athènes se lit aussi pour savourer le style d'un écrivain rare.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.