//img.uscri.be/pth/656a107ee4f091d6b76a8bc0cb43c62f0d6e6c65
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

La poisse est une constante tenace

De
97 pages
Il y a des gens comme ça sur qui la vie s'acharne.Marc fait partie de ses gens. Mais sa malédiction à lui est unique en son genre car elle ne concerne qu'une seule et unique personne, Constance.Il l'a toujours aimé et il n'a jamais pu le lui dire. Chaque occasion c'est irrémédiablement transformé en drame. Mais aujourd'hui, bien décidé à contrer le destin il va avoir une semaine pour se préparer à tout lui avouer et en finir enfin avec sa malédiction.Avec l'aide Hugo, son meilleur ami, il va concevoir un plan pour forcer la main du destin et conquérir le coeur de Constance.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi


2 La poisse est une
constante tenace
3 4 Nicolas Sorge
La poisse est une
constante tenace

Roman




Éditions Le Manuscrit























© Éditions Le Manuscrit, 2007
www.manuscrit.com

ISBN : 2-7481-9616-3 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782748196160 (livre imprimé)
ISBN : 2-7481-9617-1 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782748196177 (livre numérique)

La poisse est une constante tenace
.

8 La poisse est une constante tenace
I
Il y a des histoires comme ça qui arrivent,
sans qu’on sache pourquoi. Des histoires
comme on en voit au cinéma de temps en
temps, des histoires tellement énormes qu’on se
dit au fond de soi que c’est vraiment n’importe-
quoi. Les gens ne font pas ça dans la vie, ça
n’arrive pas des choses comme ça. Et pourtant
ça arrive, ça lui est arrivé à lui. Son aventure, sa
seule véritable aventure, celle avec un grand
« A ». Bien sûr il a eu d’autres aventures, celles
d’un soir, celles de quelques mois. Mais elles
sont sans importance à côté de celle-là.

Ce jour-là, assis sur un banc, il attendait Hu-
go, son ami depuis toujours et confident à
l’occasion mais ce dernier était en retard,
comme d’habitude. Lui, c’est Marc, grand da-
dais approchant de la trentaine mais pas encore
complètement sorti de l’adolescence. Son ac-
coutrement en témoigne, habillé avec ce qu’il a
trouvé au pied de son lit ce matin et son éter-
nelle besace en bandoulière fourmillant de tré-
9