La sainte famille

De
Publié par

Parce que Thérèse de Lisieux a dit de Henri Pranzini, le célèbre assassin de la rue Montaigne, que c'était "son premier enfant", Pierre Combescot a prêté une descendance romanesque à la sainte. De ces noces entre la religion et le crime est née cette {Sainte Famille}, détonant agrégat de gitans et de gitons, de toreros et de truands, de duchesses et de maquerelles, de travelos et de tripières, de diplomates et de flics. De Nîmes à Grenade, de l'Espagne de Franco à la France de l'Occupation, en compagnie d'âmes violentes et perdues, chacune avec son lot d'infamie et sa quête de rédemption, nous voici en plein carnaval meurtrier et flamboyant.
Publié le : mercredi 3 avril 1996
Lecture(s) : 49
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246459095
Nombre de pages : 384
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Parce que Thérèse de Lisieux a dit de Henri Pranzini, le célèbre assassin de la rue Montaigne, que c'était "son premier enfant", Pierre Combescot a prêté une descendance romanesque à la sainte. De ces noces entre la religion et le crime est née cette {Sainte Famille}, détonant agrégat de gitans et de gitons, de toreros et de truands, de duchesses et de maquerelles, de travelos et de tripières, de diplomates et de flics. De Nîmes à Grenade, de l'Espagne de Franco à la France de l'Occupation, en compagnie d'âmes violentes et perdues, chacune avec son lot d'infamie et sa quête de rédemption, nous voici en plein carnaval meurtrier et flamboyant.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi