La Tribu de Sangwa

De
Alors que Zamba reçoit, finalement, les documents lui permettant d’entrer au Canada comme immigrant reçu, il apprend que sa belle, Assia, est enceinte. Les amoureux, qui entretenaient une relation clandestine, promettent de se retrouver en terre d’accueil une fois le bébé né. Avant la réalisation de leur projet, cependant, Assia meurt. Profondément affecté, Zamba s’accrochera dès lors à une mission : l’éducation de son fils Manéno. Mais des circonstances viendront infléchir son destin, dont la rencontre accidentelle de la jeune Mélanie, que Zamba aidera à sortir de la détresse. De cette rencontre naîtra une nouvelle famille.
Au fil des ans, et grâce à l’investissement généreux et soutenu des membres de la famille élargie, tant au Canada qu’au Kenya, une oeuvre humanitaire prend forme. La solidarité de « la tribu de Sangwa » établie sur deux continents contribuera à relever les défis associés à ce projet d’envergure.
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782894235270
Nombre de pages : 278
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Melchior Mbonimpa
La tribu de Sangwa
Extrait de la publication
Prise deparole R
Extrait de la publication
L   S
Extrait de la publication
D   R La terre sans mal, Sudbury, Éditions Prise de parole, 008. Les morts ne sont pas morts, Sudbury, Éditions Prise de parole, 006, prix Christine-Dumitriu-Van-Saanen. Le dernier roi faiseur de pluie, Sudbury, Éditions Prise de parole, 003. Le totem des Baranda, Sudbury, Éditions Prise de parole, 00, prix Jacqueline-Déry-Mochon. É Guérison et religion en Afrique, Paris, L’Harmattan, 0. Défis éthiques contemporains,Sudbury, Éditions Prise de parole, coll. « Agora », 009. La « Pax Americana » en Afrique des Grands Lacs, Hull, Vents d’Ouest, 000. Défis actuels de l’identité chrétienne. Reprise de la pensée de Georges Morel et de Fabien Eboussi Boulaga/ Montréal, L’Harmattan, 996., Paris Ethnicité et démocratie en Afrique. L’homme tribal contre l’homme citoyen ?, Paris, L’Harmattan, 994. Hutu, Tutsi, Twa. Pour une société sans castes au Burundi, Paris, L’Harmattan, 993. Idéologies de l’indépendance africaine, Paris, L’Harmattan, 989.
Cinquante exemplaires de cet ouvrage ont été numérotés et signés par l’auteur.
Extrait de la publication
M M
L   S
Roman
Éditions Prise de parole Sudbury 0
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Mbonimpa, Melchior, 955- La tribu de Sangwa/Melchior Mbonimpa. Publ. aussi en formats électroniques. ISBN 978--8943-67-5  I. Titre. PS8576.B65T75 0 C843’.6 C0-90493-
Mbonimpa, Melchior, 955- La tribu de Sangwa [ressource électronique]/Melchior Mbonimpa. Monographie électronique. Publ. aussi en format imprimé. ISBN 978--8943-467-9 (PDF).– ISBN 978--8943-57-0 (EPUB)  I. Titre. PS8576.B65T75 0 C843’.6 C0-90494-X
Diffusion au Canada : Dimédia
Ancrées dans le NouvelOntario, les Éditions Prise de parole appuient les auteurs et les créateurs d’expression et de culture françaises au Canada, en privilégiant des œuvres de facture contemporaine. La maison d’édition remercie le Conseil des Arts de l’Ontario, le Conseil des Arts du Canada, le Patrimoine canadien (programme Développement des communautés de langue officielle et Fonds du livre du Canada) et la Ville du Grand Sudbury de leur appui financier.
Œuvre en page de couverture : Bernard Bigendako Conception de la couverture : Olivier Lasser
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays. Imprimé au Canada. Copyright © Ottawa, 2012 Éditions Prise de parole C.P. 550, Sudbury (Ontario) Canada P3E 4R2 www.prisedeparole.ca
ISBN 9782894232675 (Papier) ISBN 9782894234679 (PDF) ISBN 9782894235270 (ePub)
Extrait de la publication
À ma fille, Aurore : – …comment cela s’appelletil, quand le jour se lève,comme aujourd’hui, et que tout est gâché,que tout est saccagé…, et qu’on a tout perdu, que la ville brûle… ? – Cela a un très beau nom, femme Narsès. Cela s’appelle l’aurore.
Extrait de la publication
Jean Giraudoux, Électre
1. L 
Zamba n’était pas habitué à « faire tombola ». Dans son milieu, on utilisait cette expression pour dire quelque chose comme gagner au loto ou avoir beaucoup de chance. La vie n’avait pas fait beaucoup de cadeaux à ce réfugié. C’est sans doute la raison pour laquelle il ne s’attendait plus à une réponse positive à sa demande d’immigration au Canada, qu’il avait faite trois ans auparavant. Sa sur-prise n’était donc pas feinte quand lui parvint une lettre annonçant que sa demande avait été acceptée. Assia, son amie de cœur, tomba des nues quand elle apprit la nou-velle. Ils se fréquentaient en cachette depuis une année, la fille étant issue d’une famille très aisée, qui n’aurait jamais approuvé qu’elle se lie à un pauvre apatride. Au début, il avait cru qu’il n’aurait aucune chance de s’atta-cher cette jolie demoiselle élancée, bien proportionnée, l’échine cambrée comme il faut, et portant des pagnes de luxe qui mettaient en valeur ses courbes. Zamba n’aurait pas été surpris si elle l’avait éconduit, et il se demandait encore ce qu’elle lui avait trouvé d’intéressant, lui qui était plutôt court sur pattes et avait un physique ingrat, qui était souvent gauche et, surtout, sans fortune.
7 Extrait de la publication
Zamba se disait qu’au départ c’est par politesse, par gentillesse, par pitié, ou tout cela en même temps, qu’Assia s’était laissée aborder par lui. Puis, l’inattendu s’était produit : le feu avait pris, mais les deux jeunes ne pouvaient se rencontrer que clandestinement ! Au fond, Zamba ne détestait pas que leur amour soit secret : ça donnait du piment à l’aventure. À quelques reprises, il avait parlé à la fille d’une demande d’immigration qu’il avait remplie. C’était l’une des armes de séduction massive qu’il avait déployées pour la conquérir. Mais il s’était bien gardé de dire que ça faisait très longtemps qu’il attendait une réponse, et qu’il avait cessé d’espérer une heureuse conclusion du dossier. Assia n’avait pas cru un mot de cette histoire. Elle était convaincue que, comme beaucoup d’autres jeunes hommes, Zamba racontait n’importe quoi pour se rendre intéressant. Elle adorait son côté fanfaron même si, parfois, elle se demandait pourquoi ce garçon éprou-vait le besoin de faire des efforts surhumains pour mériter son amour. Assia se gardait bien de révéler à ce bavard qu’elle repérait la plupart des petits mensonges qu’il proférait pour rehausser son image. Elle faisait semblant d’y croire et, oubliant toutes les précautions, le timide garçon devenait volubile et se lançait dans la narration d’exploits imaginaires dont il se glorifiait. Mais quelque chose de nouveau venait de se pro-duire. Assia se rendit compte qu’au moins une fois, elle s’était trompée en pensant que Zamba lui racon-tait des histoires. Il n’avait pas menti. La lettre qu’il lui montrait, et qui le convoquait à l’ambassade du Canada à Nairobi pour arranger ses papiers de voyage,
8
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Rêve totalitaire de dieu l'amibe

de editions-prise-de-parole

Corbeaux en exil

de editions-prise-de-parole

Strip

de editions-prise-de-parole

suivant