La Trilogie Les Femmes de l'islam

De
Publié par


Pour la première fois, un grand roman emporte le lecteur dans l'aventure extraordinaire de la troisième religion monothéiste.





Khadija, l'épouse de Mahomet: La naissance de l'islam, c'est d'abord l'histoire d'une femme, Khadija. La première épouse du prophète, celle qui l'aimait quand il n'était qu'un jeune caravanier, celle qui avant tous lui a dit : " Moi, je crois. "


Veuve, belle et riche, Khadija doit se remarier pour maintenir sa place dans la société très masculine de La Mecque. Contre toute attente, elle choisit un homme pauvre et illettré, Muhammad ibn 'Abdallâh. En dix ans de bonheur, elle impose Muhammad auprès des puissants clans de La Mecque et forme avec lui un couple exceptionnel, modèle de sagesse et de modération. Mais une série de tragédies s'abat sur le pays. La peste, les inondations et la mort endeuillent la famille. Face à ces coups du destin, Khadija fait preuve d'un courage et d'une force inouïs.
La paix revenue, Muhammad s'isole dans le désert où, un jour, l'ange Gabriel lui transmet les paroles du Dieu Unique. Muhammad croit devenir fou, il a peur. Khadija, elle, pressent qu'il s'agit là d'un grand événement. Se dressant contre tous pour défendre la parole nouvelle de son bien-aimé, elle pose les fondements sur lesquels Muhammad ibn 'Abdallâh bâtira l'une des plus remarquables aventures religieuses du monde.

Marek Halter rend hommage au rôle prépondérant que les femmes ont joué à l'origine de l'islam. OEcuméniste, profondément attaché à la paix au Moyen-Orient, il lance aussi un pressant message de réconciliation en ces temps troublés par la résurgence des conflits religieux.





Fatima, la fille de Mahomet: Khadija, l'épouse de Muhammad, fut la première à dire : " Je crois. " Fatima, sa fille, est celle qui dit : " Nous pouvons. "


Fatima a promis à sa mère mourante, Khadija, de toujours veiller sur Muhammad. Quand il est menacé par les polythéistes de La Mecque, elle déjoue une tentative d'assassinat. Mais l'existence dans la cité devient trop dangereuse pour le Messager d'Allah. En l'an 622, il décide de partir. Fatima l'accompagne dans sa longue marche vers Yatrib, future Médine. C'est l'Hégire, qui marque le début du calendrier musulman. À Yatrib, les fidèles d'Allah sont accueillis par la communauté juive, qui reconnaît dans l'enseignement de Muhammad l'héritage d'Abraham et de Moïse.
Cette époque est pour Fatima celle du chagrin. Son père épouse Aïcha, la très jeune fille d'Abu Bakr, son compagnon le plus proche. Aïcha n'est qu'une enfant, mais Fatima se sent trahie. Mariée à Ali, l'un des fils adoptifs du Prophète, elle est à l'étroit dans un rôle qui ne lui convient pas. D'autant qu'elle, la guerrière, ne participe pas à la grande bataille qui oppose les adeptes d'Allah aux polythéistes. La naissance d'Hassan, son premier fils, esquisse déjà le conflit qui continue à diviser le monde musulman. Qui sera l'héritier du Prophète ? La lignée d'Hassan, dont se réclament les chiites ? Ou celle d'Abu Bakr, dont se réclament les sunnites ?

Loin des idées reçues, le roman d'une femme rebelle au moment où la naissance de l'islam bouleverse l'équilibre entre juifs, chrétiens et polythéistes dans la péninsule Arabique. Une grande épopée romanesque pleine de rebondissements.





Aïcha, la plume de Mahomet: Aïcha, jeune épouse de Muhammad, est celle qui dit : " Je me souviens. "


Mon nom est Aïcha bint Abi Bakr. Depuis presque soixante années, on m'appelle Aïcha, Mère des Croyants. Bientôt, je le sais, Allah le Clément et Miséricordieux jugera ma vie.
Il a voulu qu'elle soit longue, belle et terrible.
Il a voulu que ma mémoire soit incomparable afin que je la mette au service de Sa volonté et de Son Envoyé.
Avant que la mort ne saisisse mon corps et ma pensée, avant que mon âme ne flotte devant Lui et qu'Il ne me désigne ma place en Son royaume, le Tout-Puissant veut que je soupèse moi-même le bien et le mal qui marquèrent mon existence.
Après bien des pensées et des réfl exions, il me semble que c'est aux jours d'après la grande victoire de Badr que commença l'oeuvre du mal qui déchire aujourd'hui encore mon coeur et celui de tous les vrais croyants.


Aïcha clôt la trilogie des Femmes de l'islam. Cette épopée romanesque, qui est aussi une réflexion spirituelle, éclaire l'islam d'aujourd'hui, notamment dans ses relations avec le judaïsme et le christianisme. Ce dernier volet montre l'apparition d'un islam conquérant, qui a écarté les femmes malgré l'opposition de Muhammad et a mené à la division entre sunnites et chiites qui ensanglante encore le monde arabe et l'Occident.







Publié le : jeudi 5 novembre 2015
Lecture(s) : 0
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782221191941
Nombre de pages : 915
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
La Trilogie Les Femmes de l'islam
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Aïcha

de robert-laffont

Les Chirac

de robert-laffont

suivant