La vitesse de la lumière

De
Publié par

"Je me souviens de cette immense grotte dans les falaises de la côte algérienne. Je m'y étais introduit lors d'une halte en voiture sur la route d'Oran. Sur une paroi, à lintérieur, mon propre nom était peint en grandes lettres blanches. Voletant, prisonnière, une hirondelle de mer se cognait aux murailles, à moitié assommée. je l'ai prise sans mal dans mes mains. Dehors, j'ai ouvert les paumes sur l'oiseau tout à l'heure pantelant. Comme il a jailli pour rejoindre le ciel lointain du large ! J'emploie le temps des rêves pour raconter cette histoire. Elle ne m'avait pas troublé outre mesure alors. Trente ans plus tard, l'épisode me semble riche de significations sur mon propre destin. La vie est une route d'oublis qui laisse toute la mémoire. "
Poignant, ce texte autobiographique dépourvu de fard exprime comment les mots de l'amour et l'amour des mots peuvent aider à combattre la mort et les plus sombres épreuves de la vie.
Poète, dramaturge, critique d'art, nouvelliste, Hubert Haddad a également écrit plus d'une quinzaine de romans. En même temps que La vitesse de la lumière, est réédité chez Fayard Le Chevalier Alouette.
Publié le : mercredi 3 janvier 2001
Lecture(s) : 14
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213673677
Nombre de pages : 162
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
"Je me souviens de cette immense grotte dans les falaises de la côte algérienne. Je m'y étais introduit lors d'une halte en voiture sur la route d'Oran. Sur une paroi, à lintérieur, mon propre nom était peint en grandes lettres blanches. Voletant, prisonnière, une hirondelle de mer se cognait aux murailles, à moitié assommée. je l'ai prise sans mal dans mes mains. Dehors, j'ai ouvert les paumes sur l'oiseau tout à l'heure pantelant. Comme il a jailli pour rejoindre le ciel lointain du large ! J'emploie le temps des rêves pour raconter cette histoire. Elle ne m'avait pas troublé outre mesure alors. Trente ans plus tard, l'épisode me semble riche de significations sur mon propre destin. La vie est une route d'oublis qui laisse toute la mémoire. "
Poignant, ce texte autobiographique dépourvu de fard exprime comment les mots de l'amour et l'amour des mots peuvent aider à combattre la mort et les plus sombres épreuves de la vie.

Poète, dramaturge, critique d'art, nouvelliste, Hubert Haddad a également écrit plus d'une quinzaine de romans. En même temps que La vitesse de la lumière, est réédité chez Fayard Le Chevalier Alouette.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi