//img.uscri.be/pth/d7e701c9d05e9810a3ee7f424179fb36ba731697
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Labyrinthe écarlate

De
328 pages
Cette histoire d'amour retrace les aléas du désir fatal pour un mirage impossible à capturer. Christopher Gray, un peintre vieillissant d'un talent exceptionnel, est à la recherche de son amour, Rinaldo, un jeune homme à la beauté ensorcelante, exclu de sa vie par la brutalité de sa mère qui considère le peintre comme sa possession inviolable. A bout de désespoir, Christopher Gray retrouve son oiseau de paradis en la mère du jeune homme, Irène, une poétesse en manque d'inspiration. Pour qu’Irène ne lui soit pas non plus arrachée, il l’emmène à New York à l'occasion de son exposition. Irène insiste pour qu'ils s'installent à l'hôtel Chelsea, lieu de rencontre des artistes excentriques où elle espère vaincre son blocage. Le passé se répète.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Labyrinthe écarlate
Lidmila Sovakova
Labyrinthe écarlate
RO MAN
Le Manuscr it w w w . m anuscr it . com
É ditions Le Manuscrit 20, rue des PetitsChamps Éditions Le Manuscrit75002 Paris 20, rue des PetiTtséléCphhaonmep:s01 48 07 50 00 Télécopie : 01 48 07 50 10 75002 Paris www.manuscrit.com Téléphone : 01 48 07 50 00 contact@ manuscrit.com Télécopie : 01 48 07 50 10 É ditions Le Manuscrit, 2005 www.manuscrit.com ISBN : 2748149556 contact@manuscrit.comISBN : 2748149548
À Serge Leclerc qui m’a accompagné généreusement et loyalement à travers le labyrinthe des mots
Denn das Schöne ist nichts als des Schrecklichen Anfang, den wir noch grade ertragen, und wir bewundern es so, weil es gelassen verschmäht, uns zu zerstören. E in jeder E ngel ist schrecklich. Aus der ersten Duineser E legie Rainer Maria Rilke, 1912 Car la beauté n’est rien Que le début de l’horreur à peine supportable, E t nous l’admirons tant parce qu’elle, hautainement, dédaigne Nous détruire. Chaque Ange est horrible.