Le Bal des hommes

De
Publié par

" Des bars coloniaux de la rue de Lappe aux établissements de bains de la rue Saint-Lazare, des promenoirs du Gaumont, sur les Grands Boulevards, aux pissotières de la gare du Nord, des michetonneurs de la porte Saint-Martin aux masseurs de la Folie-Méricourt, tout ce que Paris comptait de vénalité mâle connaissait les ciseaux de ses grandes jambes et la manière singulière que Blèche avait de fondre sur ses proies pour les interroger, en les fixant avec intensité. Ses collègues de la Mondaine étaient réputés pour leur habitude de jouer aux idiots avec les tauliers, de finasser, d'insinuer qu'ils en savaient plus qu'ils paraissaient en dire, à croire qu'on leur avait enseigné que les menaces sont plus lourdes et les dégelées plus terrorisantes quand elles sont pratiquées par des flics à l'air bonasse. Blèche, lui, posait des questions brèves et tranchantes, qui sortaient à une vitesse stupéfiante de sa bouche sans que cela fît vaciller ses moustaches noires. "
Une nuit de 1934, un inconnu pénètre dans le zoo de Vincennes, abat et émascule deux fauves avant de prendre la fuite. Les autorités sont convaincues que les pénis tranchés vont alimenter un trafic d'aphrodisiaques destiné aux homosexuels parisiens. L'affaire est confiée à l'inspecteur Blèche. Cet homme glacé, doté d'une intelligence supérieure, est chargé à la Brigade mondaine de surveiller les " invertis ". Son enquête le conduira à exhumer de dangereux secrets dans le " gay Paris " des années 1930, monde extraordinaire à jamais disparu.









Le Bal des hommes résumé
Une nuit de 1934, un inconnu pénètre dans le zoo de Vincennes, abat et tranche les pénis de deux fauves avant de prendre la fuite. Les autorités sont convaincues que les sexes vont rejoindre un trafic d'aphrodisiaques destiné aux homosexuels parisiens. Elles ordonnent à l'inspecteur Blèche de résoudre l'affaire. Blèche, homme glacé doté d'une intelligence supérieure, est en effet à la Brigade Mondaine chargé de surveiller les " invertis ".
Alors que son enquête démarre, du côté du temple bouddhiste de Vincennes, l'inspecteur est l'objet d'un attentat commis avec une grenade de la guerre de 14-18. Il capture celle qui a tenté de l'assassiner, ou plutôt celui : la Samothrace est un travesti qu'il connaît bien. Elle lui avoue qu'il souhaitait venger la mort d'Anselme Roche, son quasi grand-frère qui fut soldat, que Blèche a connu au front et qu'il aurait abattu. Roche le désigne en effet nommément dans une lettre... sauf que le policier ne l'a jamais tué.
Il se souvient seulement que Roche a eu une liaison amoureuse avec un officier, le lieutenant-colonel Fossart, lequel demanda à Blèche de mutiler son amant pour le renvoyer à l'arrière. Ce que le soldat Blèche se refusa à faire. En 1934, Fossart est devenu un haut fonctionnaire à la préfecture de police de Paris. L'inspecteur a donc l'idée d'utiliser les lettres compromettantes de Roche pour faire croire à Fossart qu'il est l'objet d'un chantage et, reconnaissant de son aide, lui rendre service. Blèche aimerait en effet qu'il gracie Léon, son beau-frère placé en préventive pour avoir agressé un commerçant après une mystérieuse escapade d'un an.
Blèche parle ensuite de Roche au vieux Lazare, son collègue à la Mondaine, qu'il a connu au front. Lazare, flic raté et alcoolique, ne se souvient guère de Roche. Le policier apprend ensuite que l'aide de Fossart ne lui sera pas utile : Léon s'est échappé de prison et a trouvé refuge chez lui. Très agité, Léon l'emmène dans une forêt, à Compiègne où l'inspecteur Blèche découvre qu'il existe un camp d'entraînement paramilitaire peuplé d'hommes semi-nus, prêts au combat.
Léon raconte : un an auparavant, alors qu'il participait au trafic des pénis de fauves séchés, il a noué une liaison amoureuse avec Oscar Dufrenne, le célèbre directeur du Palace et du théâtre de l'Empire. L'homme, homosexuel connu du tout-Paris, les entreposait pour des trafiquants allemands. Le 25 septembre 1933, Léon retrouva Oscar assassiné dans son bureau – une vengeance des Allemands. Lesquels le kidnappèrent et le droguèrent avec les poudres aphrodisiaques issues des pénis de fauves. Léon fut envoyé au camp d'entraînement clandestin de Compiègne, dont il réussit, malgré la drogue qui inhibait son jugement, à s'échapper avant d'agresser un commerçant et de se retrouver en prison.
Blèche, conscient grâce aux révélations de son beau-frère d'avoir mis à jour une énorme conspiration paramilitaire, expliquant à la fois le trafic des pénis et le meurtre de Dufrenne, alerte sa hiérarchie. Mais l'affaire semble étouffée en haut lieu. Blèche décide qu'il en a assez d'être un fonctionnaire ignorant : il résout de quitter la Mondaine et d'intégrer le service politique de la préfecture qui réclamait à cor et à cri. Il a mûri et souhaite entrer dans la communauté de " ceux qui savent ".






Publié le : jeudi 21 août 2014
Lecture(s) : 18
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782221146415
Nombre de pages : 193
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le Bal des hommes
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les Chirac

de robert-laffont

suivant