Le Banquier et le perroquet

De
Publié par

Capitaine d'un navire pourchassé par les Anglais, le Bordelais Étienne Girard trouve refuge à Philadelphie le 4 juillet 1776, jour de la Déclaration d'indépendance des treize États d'Amérique. Trente ans plus tard, il est l'homme le plus riche des États-Unis. Devenu armateur, il commerce de l'Alaska à la Chine, rachète la Banque des États-Unis et finance la guerre de 1812 contre l'Angleterre. Cette incroyable fortune, il la doit autant à un travail acharné qu'à une vision originale du commerce nourrie de la philosophie des Lumières. Homme singulier, cynique et attachant, Étienne, devenu Stephen Girard, incarne ce rêve de puissance qu'aucune multinationale ne peut revendiquer. Solitaire mais sachant s'entourer de fidèles, le vrai compagnon de sa vie sera pourtant un perroquet, Macao, dont le cri de guerre est : « Au travail ! » Alliant le talent du romancier à la précision de l'historien, Philippe Simiot redonne vie à ce Français méconnu, devenu le premier milliardaire américain, et nous offre une vision passionnante de la naissance d'une grande nation.

Le banquier et le perroquet a été sélectionné par la Fédération des Alliances Françaises dans le cadre de son programme annuel "One Book, One Federation" pour l'année 2011.

Publié le : mardi 29 juillet 2014
Lecture(s) : 0
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782226309518
Nombre de pages : 416
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Capitaine d'un navire pourchassé par les Anglais, le Bordelais Étienne Girard trouve refuge à Philadelphie le 4 juillet 1776, jour de la Déclaration d'indépendance des treize États d'Amérique. Trente ans plus tard, il est l'homme le plus riche des États-Unis. Devenu armateur, il commerce de l'Alaska à la Chine, rachète la Banque des États-Unis et finance la guerre de 1812 contre l'Angleterre. Cette incroyable fortune, il la doit autant à un travail acharné qu'à une vision originale du commerce nourrie de la philosophie des Lumières. Homme singulier, cynique et attachant, Étienne, devenu Stephen Girard, incarne ce rêve de puissance qu'aucune multinationale ne peut revendiquer. Solitaire mais sachant s'entourer de fidèles, le vrai compagnon de sa vie sera pourtant un perroquet, Macao, dont le cri de guerre est : « Au travail ! » Alliant le talent du romancier à la précision de l'historien, Philippe Simiot redonne vie à ce Français méconnu, devenu le premier milliardaire américain, et nous offre une vision passionnante de la naissance d'une grande nation.
Le banquier et le perroquet a été sélectionné par la Fédération des Alliances Françaises dans le cadre de son programme annuel "One Book, One Federation" pour l'année 2011.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant