Le Baron des champs

De
Publié par

Dans le petit village lorrain de Valonne en ce mois d’octobre 1973, la mort de Noël Robain dit le Baron passe presque inaperçue. L’idiot, le « farce », vivait en sauvage et ne sortait de la ferme délabrée héritée de ses parents que pour de grandes promenades solitaires à travers les champs.
Une telle vie méritait-elle d’être vécue ? Louise éprouve de la pitié pour la fin misérable de son lointain cousin avant de découvrir qu’il a laissé sur des morceaux de papier des traces écrites, parfois anciennes, des événements qui l’ont marqué.
Elles réveillent le souvenir d’une époque où l’on n’enfermait pas les retardés mentaux dans des institutions. Le Baron était allé à la communale, au catéchisme, il s’était présenté au conseil de révision. Il avait été pour le village un objet de honte mais aussi de distraction. Il avait connu des joies et des chagrins. 
Au gré d’épisodes mêlant la farce et le drame, le rire et l’émotion, se révèle peu à peu le visage d’un homme semblable à tous les hommes et qui les valait tous…

Un roman étonnant, d’une force rare.

Publié le : mercredi 18 mai 2011
Lecture(s) : 35
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782702150108
Nombre de pages : 288
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Dans le petit village lorrain de Valonne en ce mois d’octobre 1973, la mort de Noël Robain dit le Baron passe presque inaperçue. L’idiot, le « farce », vivait en sauvage et ne sortait de la ferme délabrée héritée de ses parents que pour de grandes promenades solitaires à travers les champs.
Une telle vie méritait-elle d’être vécue ? Louise éprouve de la pitié pour la fin misérable de son lointain cousin avant de découvrir qu’il a laissé sur des morceaux de papier des traces écrites, parfois anciennes, des événements qui l’ont marqué.
Elles réveillent le souvenir d’une époque où l’on n’enfermait pas les retardés mentaux dans des institutions. Le Baron était allé à la communale, au catéchisme, il s’était présenté au conseil de révision. Il avait été pour le village un objet de honte mais aussi de distraction. Il avait connu des joies et des chagrins. 
Au gré d’épisodes mêlant la farce et le drame, le rire et l’émotion, se révèle peu à peu le visage d’un homme semblable à tous les hommes et qui les valait tous…
Un roman étonnant, d’une force rare.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant