Le consul honoraire

De
Publié par

Un beau et grand roman. Un Greene sur le mode grave qui nous plonge droit dans l'actualité d'un monde troublé.





C'est avec Tueur à gages de Graham Greene que naquit en 1947 la collection "Pavillons". Dès lors, Greene, ami fidèle de Robert Laffont, devint la figure emblématique de cette collection dans laquelle il publia un roman par an. L'Amérique du Sud, avec ses sourdes agitations révolutionnaires... Un groupe de guérilleros croit enlever un ambassadeur des États-Unis en otage, et n'enlève qu'un consul britannique, "honoraire" de surcroît, qui n'intéresse personne – surtout pas son lointain gouvernement... Un jeune médecin dont la jeune femme du consul sexagénaire est la maîtresse, mais qui ne croit ni à l'amour, ni à la politique ni en Dieu, se trouve malgré lui mêlé au rapt, parce que le chef des ravisseurs est un de ses anciens camarades d'études devenu prêtre, puis défroqué. La femme du consul, ancienne fille de bordel docile à toutes les fatalités (y compris le mariage), découvrira l'amour, de même que le médecin découvrira par force la jalousie et que le prêtre-guérillero ne pourra échapper à l'étreinte de Dieu. Le consul quant à lui s'apercevra que les notions les plus simples de l'existence n'ont rien d'"honoraire". Et le dénouement... sera-t-il celui que nous attendions ?





Publié le : jeudi 10 mai 2012
Lecture(s) : 39
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782221131664
Nombre de pages : 267
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le consul honoraire
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les Chirac

de robert-laffont

suivant