Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 11,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Le Dernier des Kakarams

De
316 pages

Lorsque le 20 mai 1948, le commissaire Carbonni apprend l'enlèvement de l'homme d'affaires Aristide Duffeau, il est replongé malgré lui dans son passé, dix-huit années en arrière. L'affaire Bertinin lui remonte à la mémoire comme un retour de flamme en pleine figure... qui ne ferait que commencer ! Dans la tête du policier, un double compte à rebours se met alors en marche. Arrêter cette macabre série de meurtres incompréhensibles. Et retrouver l'homme d'affaires Aristide Duffeau... Afin de ne pas prendre définitivement son âme ! Un troisième compte à rebours, en trame de fond, joue un jeu trouble dans cette histoire, où tous les personnages, les bons comme les méchants sont balayés par le vent d'une histoire contemporaine en marche vers son destin ! Pour autant, les ressorts du corps et de l'âme humaine vont apporter au commissaire, tout au long de son enquête, peu commune – mais commune – conjointe avec la police militaire, des révélations et des rebondissements aussi incroyables qu'inattendus, et auxquels peu de témoins encore vivants aujourd'hui peuvent prêter foi. Hormis, peut-être, l'officier de Marine Armand Marly...


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Souvenirs de Police

de mkf-editions

La chorba au mouton

de harmattan

Alex Chellabi LE DERNIER DES KAKARAMS
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France IDDN.FR.010.0119802.000.R.P.2014.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication par Mon Petit Éditeur en 2014
Prologue Je suis tombé par hasard, il y a de cela quelques mois, en fai-sant du rangement dans mes archives et ma bibliothèque personnelle, sur le très ancien livre d’un vieil officier de marine, consacré à L’Afrique du Nord. Le livre publié en 1912 et intitulé « METTONS EN VA-LEUR L’AFRIQUE DU NORD », m’a replongé vers mes jeunes années, où, en tant que jeune officier de marine moi-même, j’étais alors plus que sensible et pour tout dire « tout ouïe » à l’appel presque religieux, à défaut d’être mystique, lancé dans son livre. À mon âge, très avancé aujourd’hui, ma mémoire me fait parfois défaut ; ou parfois même refuse carrément de travailler : je sais que j’ai su, mais je ne sais plus ce que j’ai su !… Cepen-dant, comme le soleil réveille ou appelle le printemps, comme une belle femme appelle l’amour, la relecture de ce livre a ravivé en moi – mais aussi dans ma mémoire – d’agréables souvenirs et autres douces sensations que seul celui qui peut se prévaloir d’avoir vécu une vie longue bien remplie, sait apprécier à sa juste valeur. Cependant, et là heureusement mon expérience de la vie joue encore son rôle dans mon cerveau, un étrange sentiment naquit en moi lors de sa relecture. Non comme une sensation de contraire à la normalité, mais plutôt comme un ressenti de décalage avec la logique contemporaine.
7
LE DERNIER DES KAKARAMS
EDIFIONS UN VASTE PROGRAMME DE TRAVAUX HYDRAULIQUES POUR UTILISER LES QUANTITÉS CONSIDÉRABLES D’EAU QU’UN CIEL CAPRICIEUX, MAIS GÉNÉREUX, RÉPAND DES PREMIERS JOURS D’AUTOMNE AUX DERNIERS JOURS DE PRINTEMPS SUR TOUTE L’AFRIQUE DU NORD ; METTONS CE VASTE PROGRAMME À EXÉCUTION ET NOUS AURONS DONNÉ À LA FRANCE UNE MINE INÉPUISABLE DE CÉRÉALES ET DE BÉTAIL. CETTE MINE LUI EST ABSOLUMENT INDISPENSABLE CAR AUJOURD’HUI COMME AUTREFOIS, L’AGRICULTURE RESTE LE SECRET DE LA FORCE DES NATIONS. 30 NOVEMBRE 1912. A. H. Des idéaux louables, des projets et des objectifs saints. Certes. Mais rien, absolument rien, rien concernant… l’être humain ! Les Indigènes, les Arabes, les Kabyles… les Maures ! Pour être franc, je peux me le permettre à présent – à un âge aussi avancé, on n’a plus peur de personne… à part Dieu – cette idée ne m’avait pas même effleurée à l’époque de sa pre-mière lecture. L’idée même de la grandeur de la France et de son empire annihilait en moi, en quelque sorte, toute considéra-tion… humanitaire !
8
LE DERNIER DES KAKARAMS
Ou tout du moins ne se manifestait-elle, cette humanité, qu’envers les Français… comment dit-on de nos jours ?… de souche, je crois. Alors bien sûr, l’analyse a posteriori, bien des années plus tard, de faits ou d’idées de l'époque, avec nos représentations sociétales actuelles – baignées d’un angélisme que, malgré mon âge et la relative sagesse qui l’accompagne, je trouve parfois un peu déplacé – pourrait sembler sans intérêt, voire erronée. Pourrait, oui ! Hélas, si j’avais eu à l’époque ne serait-ce que le millième de l’angélisme qui caractérise les conceptions modernes de nos sociétés contemporaines vis-à-vis des autres, de ceux qui sont différents, je n’aurais pas eu autant de mal à comprendre les faits, autant étranges qu’uniques et incroyables que je vais vous conter dans les pages qui suivent. Ma mémoire, parfois défaillante – je ne crains pas hélas de me répéter – s’est appuyée, heureusement, sur des notes per-sonnelles et sur des comptes rendus militaires envoyés régulièrement à mes supérieurs à l’époque. Les faits remontent à plus de soixante années à présent. Mais je vais essayer de retranscrire ici, le plus fidèlement possible, l’état d’esprit de l’époque. Celui de l’époque, celui des personnages de cette étonnante histoire, mais aussi et surtout le mien… États d’esprits, à la fois complexes, opposés et pour tout dire… antagonistes !
9
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin