Le diplôme

De
Publié par

Juliette, étudiante à l’école supérieure de nettoyage, est en proie à une terrible angoisse. Elle tente d’obtenir son diplôme qui lui donne la possibilité d’exercer le noble métier de ménagère et de rencontrer un jour son idole Marina Glinsky, créatrice de l’art du nettoyage et docteur ès passage d’aspirateur. Si elle échoue, elle connaîtra les affres des nombreux recalés : la rue ou le suicide.
Publié le : mardi 14 juin 2011
Lecture(s) : 53
EAN13 : 9782748127867
Nombre de pages : 161
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le diplôme
Matthieu Paulo
Le diplôme
ROMAN
© manuscrit.com, 2003 ISBN: 2748127870 (pour le fichier numérique) ISBN: 2748127862 (pour le livre imprimé)
Avertissement de l’éditeur
Découvert par notre réseau de Grands Lecteurs (libraires, revues, critiques littéraires et de chercheurs), ce manuscrit est imprimé tel un livre. D’éventuelles fautes demeurent possibles ; manuscrit.com, respectueuse de la mise en forme adoptée par chacun de ses auteurs, conserve, à ce stade du traitement de l’ouvrage, le texte en l’état. Nous remercions le lecteur de tenir compte de ce contexte.
manuscrit.com 5bis, rue de l’Asile Popincourt 75011 Paris Téléphone : 01 48 07 50 00 Télécopie : 01 48 07 50 10 www.manuscrit.com contact@manuscrit.com
A Maurice Duval, psychanalyste vendéen.
CHAPITRE 1. LES REVISIONS.
Juliette suit du regard le mouvement des boules rouges, qui pendouillent au bout d’un fil et qui pi rouettent en propulsant de multiples reflets sur les murs de la pièce, et ces nombreuses paillettes vola tiles qui l’environnent et se posent sur sa redingote en velours noir qu’elle frotte sans répit. Le christ est mort il y déjà deux mille cinquante ans. Des sectes millénaristes annoncent un cata clysme ou une fin du monde à l’occasion de ce demi siècle qui commence. Mais Juliette n’est pas dupe. Une chose seulement la trouble et lui gâche ce Noël plein de faste : son examen de fin de cycle de nettoyeuse professionnelle, spécialisée dans le la vage de carreau. Après cinq longues années d’études au cours des quelles elle s’est tant sacrifiée, elle tentera d’obte nir son diplôme qui lui permettra de concrétiser son rêve, d’entrer dans la vie active, gagner enfin son pain et son autonomie, et louer un appartement. Pour se spécialiser, il faut escompter une année supplémentaire d’apprentissage. Juliette ambitionne de potasser une année de plus si elle obtient son di plôme. Juliette, taraudée par cette épreuve, ne dort plus. Elle s’assomme pourtant aux anxiolytiques. Sous l’effet de la drogue, elle n’a pas la force de danser avec les autres convives insouciants.
9
Le diplôme
Lorsque son ami Vincent agrippe son bras et l’in vite à valser, elle refuse. Peutelle se permettre de s’amuser alors que dans quelques jours elle traverse l’épreuve qui détermi nera son destin ? Si elle rate son examen, les bourses d’études lui seront supprimées et ses parents n’au ront pas les moyens de financer une nouvelle an née universitaire. Elle sera condamnée à rester chez ses parents, complètement inactive, avachie devant la télévision qui ne diffuse que des émissions de « téléréalité » sept jours sur sept. Sa mère travaille le samedi et le dimanche pour nourrir toute la famille. Le père est au chômage. Après trente ans de ser vice dans sa boite, il a été évincé comme un mal propre, sans un diplôme en poche. Il assiste à des cours du soir pour pouvoir obtenir un petit diplôme, le même que celui de sa fille. Chaque jour, assisté par son enfant, le père se penche sur ses cours et doit tout réapprendre : l’arith métique, la chimie pour la composition chimique des produits d’entretien, l’histoire du nettoyage, l’ethno logie du nettoyage, la rhétorique, et l’informatique (les appareils ménagers sont reliés à un terminal in formatique hyper complexe). Ce sont là les princi pales matières qu’étudie le père avec beaucoup de difficulté. Il s’égare dans les formules chimiques (magiquescomme il dit) et les algorithmes. Toutefois, ces mêmes études ont rapproché davan tage le père et la fille et ont renforcé leur complicité.
La musique infernale et l’agitation des danseurs la fatiguent. Elle paierait tout l’or du monde pour s’allonger et se reposer. Les cadeaux qu’elle vient de recevoir ne lui donnent guère de joie. On lui a offert un bouquin
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.