Le fémur de Rimbaud

De
Publié par

Majésu Monroe est brocanteur. Il propose à sa clientèle des objets ayant appartenu à des célébrités : un portrait du Christ à la mine de plomb dessiné par un officier romain, une chaussette – trouée – de Rimbaud, et mille autres raretés qui sentent l’escroquerie et la poésie. Majésu rencontre un jour Noème, fille d’un couple richissime, bien décidée à faire payer à ses parents les crimes de la bourgeoisie. L'amour naît instantanément, basé sur une même haine des riches, un même penchant pour l’alcool et une même absence de scrupules : le mariage est inévitable. Mais, à la mort accidentelle des parents de Noème, les projets du couple tournent court. Pire qu’une guerre civile, la guerre conjugale commence.
On retrouve ici l’imagination retorse de Franz Bartelt, sa verve anarchisante et son style impeccable, pour la plus grande hilarité du lecteur.
Publié le : jeudi 5 mars 2015
Lecture(s) : 4
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072578083
Nombre de pages : 288
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Franz Bartelt Le fémur de Rimbaud
c o l l e c t i o n f o l i o
Franz Bartelt
Le fémur de Rimbaud
Gallimard
© Éditions Gallimard, 2013. Illustration © Yogysic/Getty Images (détail).
Écrivain aussi prolifique que discret, Franz Bartelt est né en 1949. Quelques années plus tard, sa famille s’installe dans les Ardennes. Il commence à écrire vers l’âge de treize ans et quitte l’école mais pas les livres. Après avoir travaillé un temps dans une usine de transformation de papier, il écrit des chroniques dans le quotidienL’Ardennais. Depuis les années 1980, il se consacre exclusivement à l’écriture et publie son premier roman,Les fiancés du paradis, en 1995. Il est aujourd’hui l’auteur de plus d’une quinzaine de romans, dontLes bottes rouges(2000), qui a reçu le Grand Prix de l’humour noir, etLe fémur de Rimbaudde romans policiers comme(2013) ; Le jardin du Bossude recueils de nouvelles,(2004) ; Le bar des habitudes(2005), récompensé par le prix Goncourt de la nouvelle ; et de plusieurs pièces de théâtre. Franz Bartelt vit près de la frontière belge.
« Menti, sur mon fémur ! … j’ai deux fémurs bistournés et gravés ! J’ai mon fémur ! j’ai mon fémur ! j’ai mon fémur ! C’est cela que depuis quarante ans je bistourne sur le bord de ma chaise aimée… »
A R T H U R R I M B A U D
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

2084. La fin du monde

de editions-gallimard

Le nouveau nom

de editions-gallimard

La sœur

de editions-gallimard

suivant