Le génie du Nord

De
Publié par

Le Nord n'est pas seulement une entité géographique ; c'est un pan majeur de la sensibilité et de la culture européennes. A lui seul, écrit Jacques Darras, le Nord peut empêcher la France de sombrer dans sa propre nuit. Ecoutez-le... "Je suis né dans la nuit de la Seconde Guerre mondiale. Enfant, j'ai joué dans la forêt où Von Braun pointait ses missiles sur Londres. J'ai été libéré par les Canadiens et les Polonais en 1944. Il m'aura fallu quarante années pour me réconcilier avec l'Allemagne. Quant à l'Angleterre, elle demeurera toujours pour moi le paradigme de la terre libre. Ayant vécu en spectateur la fin des utopies, la fin des guerres coloniales, la fin des idéologies de la reconstruction puis de la déconstruction, j'ai le sentiment que l'Europe du Nord est une richesse à réinventer. J'ai le sentiment qu'il faut que nous reprenions de la distance avec l'Histoire, renouions avec les voies inusitées, ressuscitions la Hanse des estuaires, remontions plus haut que les philosophies issues du nihilisme. L'Europe est une oeuvre de lumière et d'eau plus que de continent. De temps plus que d'espace. La pensée médiévale chrétienne est à nouveau la première inspiratrice."
Publié le : mercredi 14 septembre 1988
Lecture(s) : 28
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246404996
Nombre de pages : 266
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le Nord n'est pas seulement une entité géographique ; c'est un pan majeur de la sensibilité et de la culture européennes. A lui seul, écrit Jacques Darras, le Nord peut empêcher la France de sombrer dans sa propre nuit. Ecoutez-le... "Je suis né dans la nuit de la Seconde Guerre mondiale. Enfant, j'ai joué dans la forêt où Von Braun pointait ses missiles sur Londres. J'ai été libéré par les Canadiens et les Polonais en 1944. Il m'aura fallu quarante années pour me réconcilier avec l'Allemagne. Quant à l'Angleterre, elle demeurera toujours pour moi le paradigme de la terre libre. Ayant vécu en spectateur la fin des utopies, la fin des guerres coloniales, la fin des idéologies de la reconstruction puis de la déconstruction, j'ai le sentiment que l'Europe du Nord est une richesse à réinventer. J'ai le sentiment qu'il faut que nous reprenions de la distance avec l'Histoire, renouions avec les voies inusitées, ressuscitions la Hanse des estuaires, remontions plus haut que les philosophies issues du nihilisme. L'Europe est une oeuvre de lumière et d'eau plus que de continent. De temps plus que d'espace. La pensée médiévale chrétienne est à nouveau la première inspiratrice."
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.