Le jardin suspendu

De
Publié par

Alors que la Seconde Guerre mondiale fait rage en Europe, deux enfants sont envoyés en Australie, à l’abri des combats qui ont coûté la vie à plusieurs de leurs proches. Gilbert, jeune garçon réchappé du Blitz londonien, et Eirene, fille d’un résistant communiste grec, sont recueillis par une veuve qui habite une vaste demeure de la baie de Sidney. D’abord sur leurs gardes, les deux adolescents se rapprochent peu à peu et tentent d’affronter ensemble ce monde qui leur est étranger, trouvant refuge dans le parc à l’abandon autour de la propriété. Les recoins de ce luxuriant jardin deviennent le théâtre de leurs jeux et de leurs rêveries les plus intimes tandis que s’annonce l’inévitable séparation.
Premier volet d’un triptyque resté inachevé, Le jardin suspendu est le dernier roman écrit par l’écrivain australien Patrick White. Dans cette oeuvre posthume publiée pour la première fois en Australie en 2012, le lauréat du prix Nobel décrit avec justesse le passage de l’enfance à l’âge adulte. Sur fond de conflit mondial, sa prose poétique et envoûtante fait de ce Jardin suspendu un voyage littéraire inoubliable.
Publié le : jeudi 15 janvier 2015
Lecture(s) : 2
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072492976
Nombre de pages : 224
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
PATRICK WHITE
LE JARDIN SUSPENDU
R O MA N T R A D U I T D E L’ A N G L A I S ( A U S T R A L I E ) PA R F R A N Ç O I S E P E RTAT
G A L L I M A R D
D U M Ê M E AU T E U R
Aux Éditions Gallimard
DÉFAUTS DANS LE MïROïR DES MORTS ET DES VïVANTS EDEN-VïLLE LE CHAR DES ÉLUS LE MYSTÉRïEUX MANDALA LE VïVïSECTEUR LES ÉCHAUDÉS LES ïNCARNATïONS D’EDDïE TWYBORN L’ŒïL DU CYCLONE MÉMOïRES ÉCLATÉS D’ALEX XENOPHON DEMïRJïAN GRAY UNE CEïNTURE DE FEUïLLES VOSS
Du monde entier
PATR ïC K W HïTE
L E J A R D ï N S U S P E N D U
 o m à 
Traduit de l’anglais (Australie) par Françoise Pertat
G A L L ï M A R D
Titre original : the hangIng garden
© The Estate of PatrickWhite, 2012. © Éditions Gallimard, 2015, pour la traduction française.
NOTE AU LECTEUR
Lés oîs àpîés sous ésquéés àppàà é pÈom é à péîé fié, Eîéé / ïéé / ïéé, coéspoé â oîs poocîàîos îfÈéés é ààîs. Là àuc-îcé à coîsî é és àé, mêmé sî céé oÈé Ècàppé àu écéu àçàîs, cà, îîmémé îÈés àu éxé, éés oé és îîcàîos su é ocuéu (so oîîé socîàé, pà éxémpé, ou sà àço é pécévoî à péîé fié â u momé oÈ) ou su à màîèé o à péîé fié éé-mêmé sé péçoî. — eIrene (îîî), so pÈom poocÈ â à écqué, évoîé â sés oîîés éÈîqués. — Irene (àccé é Èbu é mo) és à àço é poocé és és ÈuquÈs. — Ireen (àccé su à éuxîèmé syàbé) és à poocîàîo popuàîé.
L’Aàîsé àvàî couî màmà àusaloni. Eé y Èàî àssîsé é pààî â so ôéssé. — C’és ué éà àquîé é àîsoàbé commé vous àéz vous é éé compé. L’éà àîsoàbé sé éoéà, àvé é oflÈé u séîmé é so împoàcé… sàs êé péîémé covàîcué é mÈîé u é quàîficàî. Là pîècé àux îmésîos Èuîés às àquéé éé sé éàî commuîquàî àvéc é sào é Ècépîo pîcîpà. Là màîso compoàî é ombéusés pîècés – quà â sàvoî sî éés àvàîé ou o ué àîso ’êé, éé ’àvàî pàs éu é émps é céusé à quésîo –, màîs éé séàî qu’î y àvàî é oés càcés qu’éé sé méé â àîmé céé báîssé obscué é càmé pécÈé àu bo ’u pÈcîpîcé. Eé bàîssà és yéux àfi é éàé pà à éêé émÈé – pà-éâ és éuîés véîssÈés ’àbés sombés àccocÈs â ué pàoî océusé àu-éssus é ’éàu Èîcé-àé – ué péîé bàîé quî àvàî ’àî pîvÈé. C’Èàî ’éàu, suou, quî à Ècooàî àvéc so Ècà sémbàbé â céuî u oé. Lé îéàu sé û-î souévÈ, éé ’éû ÈÈ qu’â moîîÈ supîsé ’àpécévoî é vocà su ’é
11
é àcé. Màîs és éuîés é bouéàîé pàs. Cé quî uî àppéà és àbés u jàî oyà : àos qu’éé pàssàî é couà évà és bàcs où àvàîé pîs pàcé és oicîés é éus péîés àmîés, éé ééàî sés pàs cîssé su é àvîé é àvésé à àcéu àvà é éouvé ’oéu bouéusé és cààs. — Jé suîs sûé qu’éé é vous càuséà pàs ’éuîs, îsàî màmà às ésaloni. — O ! céàîémé, mààmé… éu… Skàvos, s’é-àéà ’àué àvéc puécé. Jé voîs bîé qué céé jéué pésoé sàî sé éî. Màmà Ècàà souàî é àmés é, â àvés sés péus, sé fi ééé é càquémé és méubés, Èmîssémé ouîÈ àuqué s’àjoîî u buî pouî céàîémé pà é Èpàcémé é céé Aàîsé o à sîouéé Èvoquàî u màéquî é couuîèé. — Qué souàémé pou vous é sàvoî qu’éé séà é éé bîàîqué ! Màmà àvàî péu-êé ÈpoÈ sés àmés. — Màîs ous é sommés pàs bîàîqués, mààmé Bupî. Eîéé és écqué. C’Èàî sî bîzàé ’ééé à voîx é màmà, o àuàî î qu’éé éssàyàî é àcé â áos so cémî às ué àué Èàèé. — Mo màî Èàî éc, u pàîoé éc. E moî àusàîéé àvà é ’Èpousé. Jé é mé cosîèé pàs commé bîàîqué. Péà u îsà, à voîx é màmà fi qu’Eîéé sé séî Èàèé, àos qu’àupààvà éé ’àvàî jàmàîs pésÈ êé quoî qué cé soî. Voîâ quî évéàî îÈéssà. Péu-êé évàî-éé sé éé às à pîècé é y àé, àfi ’êé àvéc màmà,
12
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Paradoxe

de amalthee

A mains nues

de editions-denoel

2084. La fin du monde

de editions-gallimard

Le nouveau nom

de editions-gallimard

La sœur

de editions-gallimard

suivant