Le jour où la France a fait faillite

De
Publié par

Imaginez la même scène à Shanghaï comme au supermarché d'Evry : il n'y a plus d'argent disponible au distributeur pour les Français qui cherchent à en tirer. Mais ce n'est pas une simple erreur technique ; la France est en faillite ! Science-fiction imaginée par deux auteurs pessimistes et ultra-libéraux ? Non : la simple déduction à partir de la réalité actuelle, analysée par le banquier Michel Pébereau dans un rapport publié en 2005 et vite étouffé, de ce qui peut advenir des finances de notre pays dans le futur proche, si proche . ?En 2012, Nicolas Sarkozy est président de la République, Laurence Parisot premier ministre, Valérie Pecresse directrice du Trésor, et notre dette publique a atteint des sommets tels que le seul paiement des intérêts de la dette exigerait la moitié des recettes de l'Etat. L'agence de notation Standard & Poors décide de dégrader la dette de la France au niveau des « junk bonds », autrement dit des « obligations pourries ». Nous ne sommes plus solvables. ?A partir de ce scénario catastrophe, mené en temps réel de juillet à août 2012, sur fond de crise gouvernementale, Philippe Jaffré, qui connaît mieux que personne les coulisses du Trésor ou de la banque et Philippe Riès, expert en affaires européennes, mènent une intrigue rocambolesque, mais où hélas ! tout apparaît plausible. Notre avenir ? ? ?
Publié le : mercredi 11 octobre 2006
Lecture(s) : 42
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246711292
Nombre de pages : 368
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Imaginez la même scène à Shanghaï comme au supermarché d'Evry : il n'y a plus d'argent disponible au distributeur pour les Français qui cherchent à en tirer. Mais ce n'est pas une simple erreur technique ; la France est en faillite ! Science-fiction imaginée par deux auteurs pessimistes et ultra-libéraux ? Non : la simple déduction à partir de la réalité actuelle, analysée par le banquier Michel Pébereau dans un rapport publié en 2005 et vite étouffé, de ce qui peut advenir des finances de notre pays dans le futur proche, si proche . ?En 2012, Nicolas Sarkozy est président de la République, Laurence Parisot premier ministre, Valérie Pecresse directrice du Trésor, et notre dette publique a atteint des sommets tels que le seul paiement des intérêts de la dette exigerait la moitié des recettes de l'Etat. L'agence de notation Standard & Poors décide de dégrader la dette de la France au niveau des « junk bonds », autrement dit des « obligations pourries ». Nous ne sommes plus solvables. ?A partir de ce scénario catastrophe, mené en temps réel de juillet à août 2012, sur fond de crise gouvernementale, Philippe Jaffré, qui connaît mieux que personne les coulisses du Trésor ou de la banque et Philippe Riès, expert en affaires européennes, mènent une intrigue rocambolesque, mais où hélas ! tout apparaît plausible. Notre avenir ? ? ?
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi