Le pain de suie

De
Publié par

Ils goûtèrent le pain fait avec la farine des autorités occupantes. De la féverole pourrie, de la souillure d'épeautre. Une honte. Le pain était couleur rat, gluant. Il puait le moisi.
- Je ne peux pas, soupira petit Victor.
- Mange ! gueula Gaston. Tu ne vois pas ce qu'il nous a coûté !
Ils le mangèrent.
- Infect, dit l'aïeul. Du pain de suie.
Ainsi fut baptisé le pain des Allemands.

1914. À Torémont, petit village des Ardennes, les Emouchet préparent la noce de leur fille Jeanne Marie. Mais la guerre éclate et bientôt les Allemands surgissent pour s'installer en maître. Bravant l'impitoyable loi de l'occupant, les Emouchet assurent leur survie dans les profondeurs de la forêt.
Au printemps 1915, une étrange rencontre fait basculer leur destin...

Inspirée de faits réels, cette chronique sur une année de l'invasion et de l'occupation est aussi un magnifique hymne à la terre et à la paysannerie.

Disciple d'André Dhôtel, billettiste à L'Ardennais, Yanny Hureaux a déjà publié chez Lattès Bille de Chêne, le récit savoureux de son enfance forestière.
Publié le : mercredi 8 septembre 1999
Lecture(s) : 6
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782709639255
Nombre de pages : 333
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Ils goûtèrent le pain fait avec la farine des autorités occupantes. De la féverole pourrie, de la souillure d'épeautre. Une honte. Le pain était couleur rat, gluant. Il puait le moisi.
- Je ne peux pas, soupira petit Victor.
- Mange ! gueula Gaston. Tu ne vois pas ce qu'il nous a coûté !
Ils le mangèrent.
- Infect, dit l'aïeul. Du pain de suie.
Ainsi fut baptisé le pain des Allemands.

1914. À Torémont, petit village des Ardennes, les Emouchet préparent la noce de leur fille Jeanne Marie. Mais la guerre éclate et bientôt les Allemands surgissent pour s'installer en maître. Bravant l'impitoyable loi de l'occupant, les Emouchet assurent leur survie dans les profondeurs de la forêt.
Au printemps 1915, une étrange rencontre fait basculer leur destin...

Inspirée de faits réels, cette chronique sur une année de l'invasion et de l'occupation est aussi un magnifique hymne à la terre et à la paysannerie.

Disciple d'André Dhôtel, billettiste à L'Ardennais, Yanny Hureaux a déjà publié chez Lattès Bille de Chêne, le récit savoureux de son enfance forestière.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Pain perdu

de albin-michel

Tandis que j'agonise

de fichesdelecture

Petit pain d'épice

de dominique-et-compagnie

suivant