Le papier rose

De
Publié par

Un homme reçoit un papier rose, autrement dit un recommandé. A compter de ce moment-là, sa vie bascule doucement dans un enfer où il perdre pied ! Est-il fou, est-il un meurtrier, est-il simplement le jouet d'une société qui profite de la détresse des personnes les plus faibles ? Personne ne le sait ou ne veut le dire, même pas et surtout pas lui ! Mais quel est le lien entre tous ces personnages qui passent devant nos yeux ? Où nous mènent ces histoires qui s'entremêlent dans un ordre aléatoire ? A vous d'en reconstituer le puzzle au gré de cette lecture séquentielle.
Publié le : jeudi 16 juin 2011
Lecture(s) : 145
EAN13 : 9782748135343
Nombre de pages : 277
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le Papier rose
François Thomas
Le Papier rose ROMAN
Le Manuscrit www.manuscrit.com
© Éditions Le Manuscrit 2004 5bis, rue de l’Asile Popincourt 75011 Paris Téléphone : 01 48 07 50 00 Télécopie : 01 48 07 50 10 www.manuscrit.com contact@manuscrit.comISBN : 2-7481-3535-0 (fichier numérique) ISBN : 2-7481-3534-2 (livre imprimé)
Je dédie cette histoire à… Moi-même d’abord, car j’en suis fier : je l’ai traînée avec moi pendant 6 années presque entières. J’en ai rêvé quelques nuits. J’ai écrit, effacé, rayé, réordonné, les mots, les chapitres… Mais, malgré tout, l’histoire, les personnages, le déroulement, tout cela n’a pas bougé d’un iota depuis que j’y ai pensé pour la première fois ! En tout cas, c’est vrai : j’en suis fier et j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cette histoire, à faire vivre des personnages, à décrire des sensations, à les sentir aussi, par personnage interposé. Bref, je suis content ! Je dédie aussi cette histoire à Nadine, ma femme, mon épouse, ma moitié, ma chère et tendre, mon amour, ma passion… Je luis dois tant… Entre autres, de savoir ce que c’est que l’amour, la passion, la haine, l’indifférence, l’envie sexuelle, l’ennui, la joie, en résumé, tous les noms qui servent à traduire les sentiments. Sans elle, où aurais-je été puisé tous ces tourments qui habitent le personnage principal ? Elle m’a inspiré, m’inspire encore, peut-être demain, après-demain et plus tard, toujours, des sentiments forts. Malgré tout, dieu fasse que je ne sois jamais amené à en arriver au même stade que le personnage principal de cette histoire !
 7
Je dédie aussi cette histoire à Laure, ma fille, ma chérie, mon autre moitié, la chair de ma chair… Je la lui dédie pour plus tard, quand elle pourra la lire et j’espère qu’elle saura lire entre les lignes, pour y voir l’histoire d’une passion, l’histoire d’un homme et d’une femme qui se trouvent et se perdent, sans fin… Elle aussi, elle m’a inspiré cette histoire, bien qu’elle ne soit mêlée en rien, ni aux personnages, ni aux situations. Non, elle m’a plutôt forcé à me dépasser, à m’accrocher, à terminer, tout ça parce qu’elle représente l’avenir ! Je dédie aussi cette histoire à Claire. C’est grâce à elle que j’ai pu reprendre goût à l’écriture, que c’est remonté petit à petit jusqu’à devenir un besoin, un plaisir, une joie ! Cette histoire, je l’ai commencée par une belle après-midi d’été ! Les trois premières pages étaient écrites. Je savais déjà alors que ce serait une histoire complète, et, je savais aussi ce qu’elle serait ! Un grand merci à elle, qui a su me donner confiance en mon écriture ! Je dédie aussi cette histoire à Francke, Odile, Annick, Catherine… qui fouillaient leurs tripes en même temps que moi, durant ces fameuses après-midi, pour arriver à « écrire ». Je les remercie pour m’avoir écouté et m’avoir fait partager leurs écritures. Je dédie, enfin, cette histoire à tous les gens dont je ne me rappelle plus le nom ou même dont je n’ai jamais connu le nom, passants anonymes,
8
connaissances d’un jour, d’une heure, d’une minute, personnes qui ne m’ont même peut-être jamais aperçu, personnes toutes droit sorties de mon imagination aussi, qui sont venues habiter les personnages de cette histoire ! Voilà, il ne reste plus qu’à lire cette histoire, à la vivre, à la respirer, c’est une histoire qui aurait pu arriver, mais qui n’est pas arrivée !
 9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.