Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 14,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Le photographe d'ombres

De
192 pages
Hambourg, 1980. Leurs diplômes universitaires en poche, Dirk et Rita se marient dans l’emportement du coup de foudre. Le bonheur pourtant sera de courte durée. Rita revient sur la promesse faite à Dirk de ne pas avoir d’enfants, déclenchant ainsi une longue et grave crise dans ce couple qui, vu de l’extérieur, se présente comme un modèle. Cependant, le véritable drame se joue dans la prison intérieure que Dirk se construit au fil des ans, avec ses lettres, ses photos d’enfants, son accordéon et l’alcool. Impuissante, Rita assiste à l’effondrement de celui qu’elle aime malgré l’énigme qu’il s’obstine à rester pour elle.
Dans son neuvième roman, Hans-Jürgen Greif mène ses personnages aux portes de l’enfer, où les ombres du passé minent les certitudes d’une société basée sur les convenances. L’auteur, expert à relever les mouvements de l’âme, livre avec Le photographe d’ombres une œuvre bouleversante.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Hambourg, 1980. Leurs diplômes universitaires en poche, Dirk et Rita se marient dans l’emportement du coup de foudre. Le bon heur pourtant sera de courte durée. Rita revient sur la promesse faite à Dirk de ne pas avoir d’enfants, déclenchant ainsi une longue et grave crise dans ce couple qui, vu de l’extérieur, se présente comme un modèle. Cependant, le véritable drame se joue dans la prison intérieure que Dirk se construit au l des ans, avec ses lettres, ses photos d’enfants, son accordéon et l’alcool. Impuissante, Rita assiste à l’eçondrement de celui qu’elle aime malgré l’énigme qu’il s’obstine à rester pour elle.  Dans son neuvième roman, Hans-Jürgen Greif mène ses person nages aux portes de l’enfer, où les ombres du passé minent les certitudesdunesociétébaséesurlesconvenances.Lauteur,expertàreleverlesmouvementsdelâme,livreavecune œuvre bouleversante.
ISBN 978-2-89502-361-6
 Hans-Jürgen  Greif Lephoto-graphedombres roman
LE PHOTOGRAPHE D’OMBRES
Du même auteur : Das Thema des Todes in der Dichtung Ugo Foscolos,essai, Universität des Saarlandes, 1967. Huysmans A Rebours und die Dekadenz,essai, Bouvier, 1971. e Zum modernen Drama,1975).essai, Bouvier, 1973 (2 édition : Siegfried Lenz : Das szenische Werk,en coll. avec W. J. Schwarz, essai, Francke, 1974. Christa Wolf : Wie sind wir so geworden wie wir heute sind ?,essai, Lang, 1978. Kein Schlüssel zum Süden,récits, Bläschke, 1984. L’autre Pandore,roman, Leméac, 1990. Berbera,récits, Boréal, 1993. Solistes,nouvelles, L’instant même, 1997. Literatur in Québec/Littérature québécoise 19602000,en coll. avec François Ouellet, essai, Synchron Wissenschaftsverlag, 2000. Orfeo,roman, L’instant même, 2003 (réédition format poche 2013 ; paru en anglais sous le même titre, Véhicule Press, 2008). La littérature québécoise 19602000,en coll. avec François Ouellet, essai, L’instant même, 2004. La bonbonnière,en coll. avec Guy Boivin, roman en portraits, L’instant même, 2007. Le jugement,roman, L’instant même, 2008 (paru en allemand sous le titre Das Urteil,Stämpfli, 2011). Le chat proverbial,histoires, L’instant même, 2009 (réédition format poche 2014). M.,roman, L’instant même, 2010. Job & compagnie,roman, L’instant même, 2011. Le temps figé,en coll. avec Guy Boivin, roman, L’instant même, 2012. La colère du faucon,roman, L’instant même, 2013. Échardes,nouvelles, L’instant même, 2014.
HANSJÜRGEN GREIF
Le photographe d’ombres roman
Couverture : Bernard Schlup
Mise en page : CompoMagny enr.
Distribution pour le Québec : Diffusion Dimedia 539, boulevard Lebeau Montréal (Québec) H4N 1S2
Distribution pour la France : Distribution du Nouveau Monde
© Les éditions de L’instant même et HansJürgen Greif, 2015
L’instant même 865, avenue Moncton Québec (Québec) G1S 2Y4 info@instantmeme.com www.instantmeme.com
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Greif, HansJürgen, 1941 Le photographe d’ombres ISBNimprimé9782895023616PDF 978-2-89502-873-4 ISBN I. Titre. PS8563.R4445P46 2015 C843’.54 C20159405319 PS9563.R4445P46 2015
L’instant même remercie le Conseil des arts du Canada, le gouvernement du Canada (Fonds du livre du Canada), le gouvernement du Québec (Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC) et la Société de développement des entreprises culturelles du Québec.
À Marie Taillon, avec toute ma reconnaissance et mon affection.
«Il est possible que le livre soit le dernier refuge de l’homme libre.» André Suarès,Art du livre.
«Rien ne distingue les souvenirs des autres moments : ce n’est que plus tard qu’ils se font reconnaître, à leurs cicatrices.» Chris Marker,La jetée.
Parfum de liberté
15 mars 2014
«Chacun de nous est une page d’un livre, mais d’un livre que personne n’a jamais écrit et que nous cherchons en vain dans les rayonnages de notre esprit.» Alessandro Baricco,Mr Gwyn.
ita se réveille dans le silence de la maison. pareRnts, ils invitent parfois la smala de Claudia ou de Silke,  Depuis que leurs deux filles sont mariées, elle et  Dirk goûtent la tranquillité retrouvée. Six fois grands rarement les deux ensemble. Tout ce monde, le piaillement des petits, les hurlements de Stefan qui vient d’avoir sept mois, les cris des parents pour se faire entendre, cela les épuise.«Nous ne sommes plus faits pour supporter un tel vacarme, répète Dirk. La marmaille dévore ce qu’il nous reste d’énergie.»Il n’a jamais dit qu’il aimait ses petitsenfants. Rita et ses filles espèrent que oui. Il n’est pas du genre à parler de ses sentiments. Elle ferme les yeux quelques minutes encore, ravie de ne pas devoir se lever pour se rendre au bureau. Depuis l’an
7
Le photographe d’ombres
dernier, elle travaille deux jours par semaine chez elle. Être directrice de l’équipe de lecteurs du plus important éditeur de Hambourg – elle n’utilise que le terme affectueux«Boîte», avec une majuscule à cause de son standing dans le monde de l’édition – a ses avantages. Avant d’obtenir ce privilège, il lui a fallu se lever à six heures pendant plus de trente ans pour vérifier son agenda, relire ses rapports, préparer les réunions avec ses collègues alors que Dirk s’occupait du petit déjeuner et réveillait les filles. Elle s’enfonce dans les oreillers, frotte ses orteils contre le drap de lin dans la tiédeur de la couette en duvet. Ledolce far niente. Du moins en atelle l’illusion. En ce matin du quinze mars (elle sourit, pense aux ides, au rêve de Calpurnia et à l’assassinat de César, mais elle n’est pas superstitieuse et n’a fait aucun cauchemar), sa vie coule sans trop de surprises. Elle savoure ce moment de solitude, puis finit par se lever en poussant un soupir de regret, enfile sa robe de chambre, descend au rezdechaussée, se dirige vers la cuisine, met du café, de l’eau et de la crème dans la machine, visse le couvercle, presse le bouton rouge, attend quelques secondes pour s’assurer que l’eau commence à chauffer. Du réfrigérateur, elle sort le beurre, le bocal de pépites de chocolat, quelques petits pots de confiture, et dulemon curdqu’elle achète chez Harrods quand elle va à Londres pour affaires. Dirk devra se contenter de pumpernickel, de margarine et de confiture sans sucre. Vers le milieu de la cinquantaine, il a développé le diabète de type II, mais chaque fois qu’il mange au restaurant, il nargue sa femme en commandant des pommes de terre en purée, des pâtes ou du riz, et même des desserts. Ses filles –«ses sbires»– protestent, surtout Claudia, qui est infirmière («Tu risques la gangrène, les amputations, l’insuffisance rénale, la rétinopathie»), mais Rita,
8