Le Serment de Damas

De
Publié par

S'intéresser à la généalogie de sa famille peut réserver de sinistres surprises. C'est dans une vieille maison du Berry que Rima du Breuil, une jeune anglaise, va découvrir que ses origines sont syriennes et remontent au XIIème siècle, époque où Hugues de Naillac, seigneur de Gargilesse, participe au siège d'Acre en Palestine. Dans un journal écrit en arabe par son ancêtre Rimah, elle comprend pourquoi des meurtres jalonnent son arbre généalogique. Son enquête la mènera à Venise où elle tombe amoureuse de Guido Alessandro un séduisant galeriste qui possède un curieux portrait d'une de ses ancêtres. Elle s'attachera à Hassan Malek, un photographe Egyptien qui l'entraînera au Caire où elle découvrira, enfin, la vérité.
Publié le : jeudi 16 juin 2011
Lecture(s) : 60
EAN13 : 9782748168747
Nombre de pages : 305
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le Serment de Damas
Anne Andrews-Hart
Le Serment de Damas
ROMAN HISTORIQUE
© Éditions Le Manuscrit, 2006 www.manuscrit.com communication@manuscrit.com ISBN : 2-7481-6875-5 (fichier numérique) ISBN 13 : 9782748168754 (fichier numérique) ISBN : 2-7481-6874-7 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748168747 (livre imprimé)
PRÉFACEA ma mère, une berrichonne qui a beaucoup aimé Gargilesse, un des plus beaux villages de France…C’est en consultant l’arbre généalogique de ma famille que j’ai commencé à écrire ce roman. Ma famille française vit dans le Berry depuis plusieurs siècles et possède à Gargilesse, une maison dont la salle commune est la plus ancienne du village. Petite fille, La Finot, celle qui sera mon arrière-grand-mère, ramassait des chenilles et attrapait des papillons pour George Sand qui lui donnait un sou pour un beau spécimen. Lorsque nous étions enfants nous avions du mal à imaginer notre aïeule, que nous avions toujours connue avec sa coiffe blanche, habillée de noir de la tête aux pieds, transformée en petite fille courant après des papillons ! Elle parlait à notre mère du Père Moreau qu’elle avait bien connu et qui servait de guide à George dans ses promenades au bord de la rivière. La Finot a été un des modèles favoris du peintre Henri Jamet. Nous possédons encore dans notre famille quelques toiles de ce peintre, patriarche d’une famille d’artistes, dont le fils Pierre a fondé l’Académie Internationale de Harpe qui chaque année donne fin août, à Gargilesse, un Festival de musique très prisé.
9
Ce n’est ni George Sand, ni tous les gens célèbres qui y ont séjourné qui ont inspiré ce roman, mais le village dont l’histoire médiévale obscure et pleine de mystères permettait à mon imagination de s’y glisser.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.