Le Temps qui court (1959-1974)

De
Publié par

{En d'autres temps, la Suite des temps, le Temps qui court}. Il semblerait que le duc de Brissac soit obsédé par la fuite de ce temps puisque l'annaliste, ayant commencé son récit vers 1900, arrive, à la fin de son troisième volume, aux abords du dernier quart de ce siècle. Ce serait pourtant mal connaître l'auteur de ces ouvrages que de croire à quelque obsession de la fugacité. Il s'évadera de sa vie d'industriel et de technicien dont il nous a dit les difficultés et les satisfactions après avoir fait revivre, pour l'étonnement d'une jeunesse, la brillance et l'effacement d'une société. Il témoigne alors de son plaisir à savourer le temps qui passe avant que de courir. Le duc de Brissac voyage, chasse, préside à l'efficacité de sociétés chargées de veiller sur le patrimoine national. Il vit plus près des siens, il observe et voit le temps qui change. Il ne ressent jamais d'amertume au cours de ces années de 1959 à 1974 où tant d'événements, cependant, ont bouleversé l'ordre du monde et modifié l'opinion qu'un homme de sa tradition pouvait en avoir.

Publié le : mardi 4 février 1992
Lecture(s) : 8
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246799191
Nombre de pages : 304
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
{En d'autres temps, la Suite des temps, le Temps qui court}. Il semblerait que le duc de Brissac soit obsédé par la fuite de ce temps puisque l'annaliste, ayant commencé son récit vers 1900, arrive, à la fin de son troisième volume, aux abords du dernier quart de ce siècle. Ce serait pourtant mal connaître l'auteur de ces ouvrages que de croire à quelque obsession de la fugacité. Il s'évadera de sa vie d'industriel et de technicien dont il nous a dit les difficultés et les satisfactions après avoir fait revivre, pour l'étonnement d'une jeunesse, la brillance et l'effacement d'une société. Il témoigne alors de son plaisir à savourer le temps qui passe avant que de courir. Le duc de Brissac voyage, chasse, préside à l'efficacité de sociétés chargées de veiller sur le patrimoine national. Il vit plus près des siens, il observe et voit le temps qui change. Il ne ressent jamais d'amertume au cours de ces années de 1959 à 1974 où tant d'événements, cependant, ont bouleversé l'ordre du monde et modifié l'opinion qu'un homme de sa tradition pouvait en avoir.


Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.