Le tri sélectif des ordures et autres cons - épisode 9

De
Publié par


9e épisode

M. Klein, future victime de Lapelouse à la demande de sa femme, trouve que Dick a une gueule de tueur à gages... Ça tombe bien !





Publié le : jeudi 5 décembre 2013
Lecture(s) : 4
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782823811728
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
couverture
Sébastien GENDRON

Le tri sélectif des ordures et autres cons

9e épisode

Pocket

15

La technique Manchette

« Je veux qu’il souffre !

— C’est impossible.

— Comment ça ?

— Je ne torture pas mes contrats, madame Klein.

— Mais je vous paierai pour ça aussi.

— Ça n’a pas de rapport. J’exécute, je fais disparaître, je raye des cartes, c’est déjà bien suffisant. Je fais ça le plus rapidement possible pour que ça ne soit pénible pour personne.

— Mais alors, à quoi ça sert, s’il ne souffre pas ?

— C’est la même question que se posent les familles de victimes qui tiennent à assister à la mise à mort des assassins américains : à quoi ça sert ? À quoi ça sert que vous soyez venue jusqu’ici, aujourd’hui, madame Klein ? Vous êtes vous posé cette question ?

— Je suis venue parce que j’ai trouvé votre prospectus.

— Que disait mon prospectus ?

— Travail de qualité, discrétion, prix défiant toute concurrence.

— Torture ?

— Non…

— Voilà.

— Mais votre catalogue. Ces propositions, ce truc à la Rembrandt ?

— De la dissuasion pour les moins persuadés d’entre vous. Vous savez ce que signifie tuer quelqu’un ? Même à distance ? »

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.