Le Vazaha sans terre

De
Publié par

"Mort, humeur (noire), humour, amour." Tels sont les termes de l’équation énoncés par un personnage et fondant ce récit. Récit où le voyage est à la fois mental et physique, puisqu’il va de la mort à l’amour, les deux termes extrêmes, et de l’Ecosse à Madagascar par la mer, où l’enjeu est vital, où les deux termes moyens, mélancolie et humour, se tissent constamment. Par la rencontre d’une naufragée et d’un ami d’enfance, à travers l’expérience brutale et nostalgique de l’océan et de l’île, le narrateur-écrivain résoudra peut-être cette équation dont l’inconnue tenace l’empêche d’inventer et presque de vivre. Le Vazaha sans terre est le sixième volet d’un cycle contemporain, raconté à la première personne, qui comprend, dans l’ordre chronologique de la fiction, Archipel, Mélancolie nord, Tlacuilo et Manhattan terminus. Ce "passé" récent y est souvent évoqué, avec des références à un passé historico-légendaire beaucoup plus ancien, celui d’un autre cycle traité par l’auteur, l’épopée arthurienne.
Publié le : mercredi 31 août 2011
Lecture(s) : 4
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213667089
Nombre de pages : 160
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
"Mort, humeur (noire), humour, amour." Tels sont les termes de l’équation énoncés par un personnage et fondant ce récit. Récit où le voyage est à la fois mental et physique, puisqu’il va de la mort à l’amour, les deux termes extrêmes, et de l’Ecosse à Madagascar par la mer, où l’enjeu est vital, où les deux termes moyens, mélancolie et humour, se tissent constamment. Par la rencontre d’une naufragée et d’un ami d’enfance, à travers l’expérience brutale et nostalgique de l’océan et de l’île, le narrateur-écrivain résoudra peut-être cette équation dont l’inconnue tenace l’empêche d’inventer et presque de vivre. Le Vazaha sans terre est le sixième volet d’un cycle contemporain, raconté à la première personne, qui comprend, dans l’ordre chronologique de la fiction, Archipel, Mélancolie nord, Tlacuilo et Manhattan terminus. Ce "passé" récent y est souvent évoqué, avec des références à un passé historico-légendaire beaucoup plus ancien, celui d’un autre cycle traité par l’auteur, l’épopée arthurienne.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.