Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 15,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Le vent pleure Marie

De
600 pages
En 1950, Rodolphe Koechlin rapporta de La Nouvelle-Orléans un disque de Louis Armstrong dans un Constellation à hélices. Ou était-ce en 1951? Qu’importe. La légende de la famille tient dans cette phrase. Car ce n’est évidemment pas un hasard si Philippe, le fi ls de Rodolphe, fonda par la suite la mythique revue Rock & Folk. L’attrait pour les musiques nouvelles, c’est ce disque qui l’avait suscité. Pourtant la légende serait incomplète si on oubliait d’évoquer Marie, la femme de Philippe, elle-même initiée au jazz par la bonne de ses parents, qui cirait les parquets en swinguant. Ni Charles, l’oncle compositeur et critique musical. La légende devient saga. Courant sur plus de cent ans, traversant deux guerres, elle raconte la transmission de ces deux passions que furent la musique et la presse, si puissantes qu’elles semblèrent atténuer les deuils et augmenter les joies, mais surtout souder ses protagonistes au-delà des liens du sang. De la construction de la tour Eiff el (dessinée par un Koechlin!) aux années Mitterrand et en passant par Woodstock, elle embrasse le siècle que l’histoire retiendra peut-être, qui sait, comme celui du jazz et du rock. Son narrateur? Stéphane, le fi ls de Marie et Philippe. Profession? Écrivain, bien sûr, mais aussi critique musical…
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Une Saison avec Bernard Frank

de editions-flammarion

La Nouvelle Revue Française N° 299

de editions-gallimard-revues-nrf

En 1950, Rodolphe Koechlin rapporta de La Nouvelle-Orléans un disque de Louis Armstrong dans un Constellation à hélices. Ou était-ce en 1951? Qu’importe. La légende de la famille tient dans cette phrase. Car ce n’est évidemment pas un hasard si Philippe, le fi ls de Rodolphe, fonda par la suite la mythique revue Rock & Folk. L’attrait pour les musiques nouvelles, c’est ce disque qui l’avait suscité. Pourtant la légende serait incomplète si on oubliait d’évoquer Marie, la femme de Philippe, elle-même initiée au jazz par la bonne de ses parents, qui cirait les parquets en swinguant. Ni Charles, l’oncle compositeur et critique musical. La légende devient saga. Courant sur plus de cent ans, traversant deux guerres, elle raconte la transmission de ces deux passions que furent la musique et la presse, si puissantes qu’elles semblèrent atténuer les deuils et augmenter les joies, mais surtout souder ses protagonistes au-delà des liens du sang. De la construction de la tour Eiff el (dessinée par un Koechlin!) aux années Mitterrand et en passant par Woodstock, elle embrasse le siècle que l’histoire retiendra peut-être, qui sait, comme celui du jazz et du rock. Son narrateur? Stéphane, le fi ls de Marie et Philippe. Profession? Écrivain, bien sûr, mais aussi critique musical…
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin