Lecture vagabonde

De
Publié par

Ecrivain, critique littéraire, membre de l'Académie Renaudot, André Brincourt a reçu en 1999 le Grand Prix de littérature de l'Académie française. Il est notamment l'auteur de Messagers de la nuit (Grasset, 1995), Secrètes araignées (Grasset, 1996), Vive les mouches (Grasset, 1999), Mots de passe (Grasset, 2002) et Tête-de-loup (Grasset, 2003). Le Livre: « Montaigne dit quelque part qu'un livre est fait d'un auteur et d'un lecteur. Je crois qu'il faut prendre le temps de creuser cette vérité. Au-delà de l'évidence, il y a peut-être le secret, le mystère même de ce que, distraitement, nous appellons la littérature. Car celle-ci, pour mériter son nom, ne se réfère à une oeuvre mise au monde que si cette oeuvre prend vie dans le regard de celui qui la possède. Ainsi convient-il de ne pas confondre les livres qui, en marge, ou mieux, en complément de leur auteur, donnent du talent à leur lecteur - et les livres qui n'en suscitent pas. La vraie question revient une nouvelle fois : Où sont les lecteurs qui méritent certains livres ; et où les livres qui méritent certains lecteurs ? » A. Brincourt
Publié le : mercredi 19 mai 2004
Lecture(s) : 74
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246669999
Nombre de pages : 320
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Ecrivain, critique littéraire, membre de l'Académie Renaudot, André Brincourt a reçu en 1999 le Grand Prix de littérature de l'Académie française. Il est notamment l'auteur de Messagers de la nuit (Grasset, 1995), Secrètes araignées (Grasset, 1996), Vive les mouches (Grasset, 1999), Mots de passe (Grasset, 2002) et Tête-de-loup (Grasset, 2003). Le Livre: « Montaigne dit quelque part qu'un livre est fait d'un auteur et d'un lecteur. Je crois qu'il faut prendre le temps de creuser cette vérité. Au-delà de l'évidence, il y a peut-être le secret, le mystère même de ce que, distraitement, nous appellons la littérature. Car celle-ci, pour mériter son nom, ne se réfère à une oeuvre mise au monde que si cette oeuvre prend vie dans le regard de celui qui la possède. Ainsi convient-il de ne pas confondre les livres qui, en marge, ou mieux, en complément de leur auteur, donnent du talent à leur lecteur - et les livres qui n'en suscitent pas. La vraie question revient une nouvelle fois : Où sont les lecteurs qui méritent certains livres ; et où les livres qui méritent certains lecteurs ? » A. Brincourt
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi