Les Désarmés

De
Publié par

René, qui est auvergnat, aime Madame qui a vingt ans de plus que lui, l'a pris sous son aile et ne s'est jamais remise de sa passion pour un G.I. rencontré en 1944, lors de la libération l'Alençon... L'épouse d'un directeur de prison souffre secrètement de ne jamais avoir eu ce qu'elle appelle " les doigts verts "... En compagnie d'un molosse imaginaire, un homme prend le T.G.V gare de Lyon pour Neuchâtel en Suisse, dans l'espoir d'en finir avec la solitude... Ailleurs, un paysan sarthois, qui n'a jamais oublié son séjour en Allemagne quand il était au S.T.O., rêve que les haies de son pays chantent...
Les désarmés : quatre nouvelles, autant de destins douloureux. Ceux des gens ordinaires, publiés de l'Histoire, et passés à côté du bonheur. A son talent de conteur, déployant avec brio la fresque romanesque (La route vers la fiancée, Le passage du S.S.), Catherine Paysan joint ici une verve satirique, une vigueur d'écriture et un humour corrosif à la mesure du désarroi, de la fragilité et de la solitude de ses personnages.
Publié le : mardi 29 juillet 2014
Lecture(s) : 0
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782226307941
Nombre de pages : 306
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
René, qui est auvergnat, aime Madame qui a vingt ans de plus que lui, l'a pris sous son aile et ne s'est jamais remise de sa passion pour un G.I. rencontré en 1944, lors de la libération l'Alençon... L'épouse d'un directeur de prison souffre secrètement de ne jamais avoir eu ce qu'elle appelle " les doigts verts "... En compagnie d'un molosse imaginaire, un homme prend le T.G.V gare de Lyon pour Neuchâtel en Suisse, dans l'espoir d'en finir avec la solitude... Ailleurs, un paysan sarthois, qui n'a jamais oublié son séjour en Allemagne quand il était au S.T.O., rêve que les haies de son pays chantent...
Les désarmés : quatre nouvelles, autant de destins douloureux. Ceux des gens ordinaires, publiés de l'Histoire, et passés à côté du bonheur. A son talent de conteur, déployant avec brio la fresque romanesque (La route vers la fiancée, Le passage du S.S.
), Catherine Paysan joint ici une verve satirique, une vigueur d'écriture et un humour corrosif à la mesure du désarroi, de la fragilité et de la solitude de ses personnages.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant