Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

2
Titre
Les douze vies d’Anatole
3
Titre Patrick Giani
Les douze vies d’Anatole
Roman
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-8606-0 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748186062 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-8607-9 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748186079 (livre numérique)
6
Chapitre 1
.
7
Les douze vies d’Anatole
CHAPITRE1
« Tu as vu comment il s’appelle, celui-là ? – Non ? – Anatole ! C’est un drôle de prénom. – Oui, ce n’est pas commun. – Il est plutôt beau gosse, tu ne trouves pas ? – Oui, mais dans l’état où il se trouve, tu aurais du mal à faire des galipettes avec lui ! » L’aide soignante part dans un grand éclat de rire, ce qui donne du grain à moudre à sa collègue : « Tu sais, il y a toujours moyen, du moment que “ça” fonctionne ! – Arrête, si le docteur nous entendait ! » Le docteur non, mais Anatole les entend, ces aide-soignantes, et elles commencent à l’agacer avec leur humour au raz des pâquerettes. Il les voit aussi, s’affairant autour de ce lit d’hôpital aux draps trop blancs, mais la vision qu’il a de la scène n’est pas commune : il les voit d’en haut ! Comme s’il était collé au plafond. Et il l’est en fait, sa conscience tout du moins, car il se
9
Les douze vies d’Anatole trouve exactement au-dessus du lit autour duquel s’affairent les aide-soignantes. Il les voit arranger les draps d’un geste sec et mécanique, mettre de l’eau dans la cruche sur la table de nuit pour d’éventuelles fleurs à venir, aérer quelques minutes la pièce, puis revenir vers ce lit où est allongé ce corps inerte, ce corps… qui est le sien ! Anatole réalise soudain : ce corps allongé sur ce grand lit blanc, comme un cadavre… Mais comment peut-il être à la fois là, et… là ? « Il est entré quand, hier ? – Non, ce matin. Il a passé la nuit au bloc. D’après le docteur, il est dans le coma. » Anatole ne peut résister à l’envie de crier… mais aucun son ne sort de sa bouche ! Il essaye de nouveau, mais rien à faire, c’est comme si on lui avait collé un gros morceau de sparadrap sur les lèvres. « De stade 4 ? – Comment ? – Tu sais qu’il y a plusieurs stades de coma ? – Ah oui ! je pense qu’il en est au stade 3, qu’on appelle coma de Carus : il ne ressent plus la douleur, c’est comme s’il n’était plus là… »
10
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin