//img.uscri.be/pth/1d0c1b144824d97d069f2288b9570191f2af50e8
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 13,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Les funérailles de la sardine

De
408 pages
Qu'y a-t-il de commun entre le crime perpétré à Florence la nuit de l'Epiphanie de 1537, le bon maître Niccolo Machiavel, un empereur romain de la décadence et le préfet de police, membre de l'Opus Dei, aux prises avec le terrorisme pendant le conclave qui portera sur le trône Sa Sainteté Jean-Paul Ier ? D'abord trois villes, Venise, Florence et Rome, et un pays, l'Italie, revisité à travers une intrigue policière qui serait peut-être la révolte éternelle de l'homme contre son destin. Du Bas-Empire à la Renaissance, et jusqu'aux Brigades rouges d'aujourd'hui, une étourdissante promenade en compagnie d'un travesti romain, d'un eunuque africain, du bourreau des Borgia, d'une impératrice tenancière de maison close, d'un cardinal mafioso et d'un bataillon de mauvais garçons, petits tapins, grosses mammas, donneurs de la Mondaine, ratichons du Vatican, footballeurs prêts à tous les transferts et proxénètes de tout poil. Et si le narrateur qui tire les fils empourprés de cette histoire gigogne n'était que l'oeil baroque de Dieu ?

Voir plus Voir moins
Qu'y a-t-il de commun entre le crime perpétré à Florence la nuit de l'Epiphanie de 1537, le bon maître Niccolo Machiavel, un empereur romain de la décadence et le préfet de police, membre de l'Opus Dei, aux prises avec le terrorisme pendant le conclave qui portera sur le trône Sa Sainteté Jean-Paul Ier ? D'abord trois villes, Venise, Florence et Rome, et un pays, l'Italie, revisité à travers une intrigue policière qui serait peut-être la révolte éternelle de l'homme contre son destin. Du Bas-Empire à la Renaissance, et jusqu'aux Brigades rouges d'aujourd'hui, une étourdissante promenade en compagnie d'un travesti romain, d'un eunuque africain, du bourreau des Borgia, d'une impératrice tenancière de maison close, d'un cardinal mafioso et d'un bataillon de mauvais garçons, petits tapins, grosses mammas, donneurs de la Mondaine, ratichons du Vatican, footballeurs prêts à tous les transferts et proxénètes de tout poil. Et si le narrateur qui tire les fils empourprés de cette histoire gigogne n'était que l'oeil baroque de Dieu ?