Les jours en couleurs

De
Publié par

On a toujours deux vies : la sienne, et puis celle qu'on s'imagine, franchie la porte du quotidien. Thomas, petit employé d'assurances, marié, lassé, ennuyé, n'est guère satisfait d'une existence si terne qu'elle lui en donne de mystérieux boutons. Il voudrait être un autre, comme tant d'autres, et connaître enfin " des jours en couleurs ". Il suffira d'un accident banal pour que tout devienne possible, et que le cercle soit enfin cassé.

Au sortir de l'hôpital, maison de coton où il a l'impression de se libérer de lui-même et de ses souvenirs, Thomas se sent soudain sans attaches ni passé. Mais d'errances en brèves rencontres, d'une femme à une autre, il remet malgré lui ses pas dans ceux de jadis, et ses souvenirs, cette vacance le conduisent dans la ville où il fut jadis un étudiant qui croyait à l'avenir. Ses démangeaisons reparaissent ; il n'y a plus qu'à reprendre le train pour Paris. On n'échappe pas si facilement à soi-même.

Familier, lyrique, goguenard, tendre, audacieux, Yves Simon marie avec un égal bonheur le monologue intérieur, les exercices de style et la plus simple des chansons. C'est une voix singulière, et qui sait conserver, à travers un talent déjà très maîtrisé, la fraîcheur et le charme de la jeunesse.
Publié le : mardi 12 janvier 1971
Lecture(s) : 74
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246062998
Nombre de pages : 210
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
On a toujours deux vies : la sienne, et puis celle qu'on s'imagine, franchie la porte du quotidien. Thomas, petit employé d'assurances, marié, lassé, ennuyé, n'est guère satisfait d'une existence si terne qu'elle lui en donne de mystérieux boutons. Il voudrait être un autre, comme tant d'autres, et connaître enfin " des jours en couleurs ". Il suffira d'un accident banal pour que tout devienne possible, et que le cercle soit enfin cassé.

Au sortir de l'hôpital, maison de coton où il a l'impression de se libérer de lui-même et de ses souvenirs, Thomas se sent soudain sans attaches ni passé. Mais d'errances en brèves rencontres, d'une femme à une autre, il remet malgré lui ses pas dans ceux de jadis, et ses souvenirs, cette vacance le conduisent dans la ville où il fut jadis un étudiant qui croyait à l'avenir. Ses démangeaisons reparaissent ; il n'y a plus qu'à reprendre le train pour Paris. On n'échappe pas si facilement à soi-même.

Familier, lyrique, goguenard, tendre, audacieux, Yves Simon marie avec un égal bonheur le monologue intérieur, les exercices de style et la plus simple des chansons. C'est une voix singulière, et qui sait conserver, à travers un talent déjà très maîtrisé, la fraîcheur et le charme de la jeunesse.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

L'amant roumain

de le-nouvel-observateur

Mr Fire et moi - L'intégrale

de editions-addictives